Après ses déclarations sur le Sahara, la visite de la MAE espagnole reportée en Algérie

5011
.DR

Prévue ce mercredi 26 février, la visite de la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya, a été de nouveau reportée à la demande des autorités algériennes.

Cette visite a été finalement reportée au mercredi 4 mars, rapportent les médias espagnols, évoquant le mécontentement d’Alger face à la politique étrangère du pays ibérique, qui a martelé sa non-reconnaissance de la RASD.

Les questions liées à l’extension du domaine maritime algérien, à la sécurité et à l’immigration étaient à l’ordre du jour, précise le quotidien El Pais dans sa version électronique. Cependant, «des divergences sont apparues ces derniers mois concernant la question du Sahara», précise TSA Algérie.

 

Lire aussi: La MAE espagnole désavoue la rencontre de Nacho Alvarez avec les membres du Polisario

 

Pour rappel, après la rencontre polémique entre le secrétaire d’Etat aux Droits sociaux du gouvernement de Pedro Sanchez, Nacho Alvarez, et la présumée ministre sahraouie des Questions sociales, Suilma Hay Enhamed, la ministre espagnole des AE s’est entretenue avec son homologue marocain Nasser Bourita.

Durant cette rencontre, la ministre espagnole a affirmé à son homologue marocain que «la position de l’Espagne concernant le Sahara n’a pas changé», soulignant d’autre part que «les articles publiés (après cette rencontre) ne reflètent pas la position du gouvernement» espagnol, écrit-elle sur Twitter.

 

Lire aussi: Les précisions de Pablo Iglesias sur l’entretien de son numéro 2 avec une « ministre » du Polisario

 

Elle précise également qu’il s’agit de «politique d’Etat», rappelant dans ce sens «l’Espagne ne reconnaît pas la RASD et que (l’Espagne) soutient les efforts du secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution pacifique dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-elle martelé.