Après avoir avoir rompu ses relations avec des dirigeants du PJD, Benkirane fait machine arrière

5519
DR.

Une semaine après avoir annoncé le gel de son adhésion au PJD, Benkirane vient ce jeudi de revoir sa position.

Après avoir annoncé avec fracas, le 11 mars dernier, le gel de son adhésion au PJD suite à l’adoption le même jour par le gouvernement du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, l’ex-chef de l’exécutif vient d’annoncer ce jeudi, sur sa page Facebook, s’être rétracté de sa décision de rompre ses relations avec certains dirigeants du PJD suite à l’intervention de deux dirigeants du parti de la lampe, Abderrahim Chikhi et et Azzeddine Taoufik.

Comme la semaine dernière, Benkirane a communiqué via ce qui est désormais devenu son canal de prédilection, sa page Facebook, en publiant la photo d’une lettre manuscrite et signée de ses mains.

Rappelons que l’ex-numéro 1 du PJD avait également annoncé suspendre toutes relations avec le chef du gouvernement Saâd Dine El Othmani ainsi que d’autres responsables de son parti, à savoir Mustapha Ramid, Lahsen Daoudi, Abdelaziz Rabbah et Mohamed Amekraz.

A noter que Benkirane n’a pas annulé le gel de son adhésion au parti, comme l’a écrit précédemment H24info par erreur.