Après Ahmed Aboutaleb, un autre Marocain élu maire aux Pays-Bas

508

Fervent défenseur des droits des jeunes et très impliqué dans la lutte contre l’homophobie, Ahmed Marcouch a été nommé nouveau maire de la ville d’Arnhem parmi 21 candidats.

Le Maroco-néerlandais Ahmed Marcouch, 48 ans, deviendra, à partir du 1er septembre, le nouveau maire de la ville d’Arnhem, dans l’est des Pays-Bas. Il succédera à Herman Kaiser, qui a quitté ses fonctions le 1er juin dernier pour des problèmes de santé.

Marcouch, qui a été choisi par le conseil municipal d’Arnhem parmi 21 candidats, occupera ses nouvelles fonctions lorsque le ministre de l’Intérieur aura soumis sa nomination au commissaire du roi des Pays-Bas et au conseil des ministres. Mais, selon les médias locaux, cette procédure n’est qu’une formalité.

Né à Beni-Boughafer, dans la région de Nador, Marcouch a émigré avec sa famille au Pays-Bas à l’âge de 10 ans. Cet ancien officier de police et conférencier (il a été le porte-parole de l’Union des mosquées marocaines d’Amsterdam) a débuté sa carrière en politique en tant que président du conseil du district d’Amsterdam-Slotervaart. Sous la bannière du parti travailliste, il a ensuite été membre du Parlement néerlandais entre 2010 et mars 2017.

Le deuxième Marocain élu maire aux Pays-Bas, après Ahmed Aboutaleb à Rotterdam, est par ailleurs connu comme un fervent défenseur des droits des jeunes. Aussi très impliqué dans la lutte contre l’homophobie, il s’est vu remettre en 2011 le Prix d’innovation LGBT pour les droits des homosexuels par le ministère néerlandais de l’Education, la culture et les sciences.