Amzazi interdit les activités organisées au sein des universités par des personnes qui y sont étrangères

583

Le ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, Saaid Amzazi, a envoyé une circulaire aux présidents des universités, dans laquelle il leur demande d’interdire toute activité au sein des établissements universitaires organisée par des personnes étrangères à la vie universitaire. 

Saaid Amzazi a envoyé une circulaire dans laquelle il demande aux présidents des universités d’interdire à « toute partie étrangère à la vie universitaire d’utiliser les espaces des universités pour organiser des activités ». Le ministre a toutefois exclu de cette interdiction les activités scientifiques, si les doyens et les responsables des établissements universitaires ont donné leur accord pour leur organisation.

Ladite circulaire aurait suscité la colère des étudiants ainsi que des responsables universitaires. Mahmoud Amri, député du PJD, a d’ailleurs adressé une question orale la semaine dernière au ministre de l’Education dans laquelle il s’interroge sur les motifs derrière cette décision qui, selon lui, pourrait nuire aux programmes culturels des universités qui ont longtemps contribué à l’épanouissement des étudiants.

 

Lire aussi: Amzazi annonce la suspension de toutes les mesures administratives à l’encontre des "enseignants contractuels"

 

Dans un communiqué parvenu au site Alyaoum24, le ministère avait expliqué sa décision par la protection de l’université, en « interdisant des activités qui pourraient perturber les étudiants, ou encourager la violence ou l’intolérance ».

 

Lire aussi: Amzazi claque la porte des négociations avec les "enseignants contractuels"

 

L’interdiction serait en effet liée aux récents événements ayant eu lieu dans les facultés de Martil et de Béni Mellal lorsque Ahmed Raissouni, ex-président du MUR, et Ahmed Ouihmane, président de l’Observatoire marocain contre la normalisation avec Israël, ont reçu des menaces de mort.