Amzazi: 52.000 élèves ont migré de l’enseignement privé vers l’enseignement public

1402

Le ministre de l’Education nationale, Said Amzazi, a indiqué mardi à la Chambre des Conseillers que 52.000 élèves inscrits dans d’enseignement privé ont faits leurs inscriptions dans des établissements publics pour le compte de l’actuelle rentrée scolaire.

Le ministre a assuré que son département est en train d’élaborer une étude de terrain pour expliquer les raisons qui ont poussé des familles à transférer leurs enfants du privé au public, indique le quotidien Al Akhbar dans son édition du jeudi 17 octobre.

Le ministre qui répondait à une question orale du groupe istiqlalien à propos «des augmentations successives des frais d’inscription et de scolarité dans l’enseignement privé» a considéré que «l’école publique bénéficie aujourd’hui de plusieurs facteurs d’attractivité grâce à la Loi-cadre qui a créé une forte mobilisation afin de rétablir la confiance en l’école publique ».

 

Lire aussi: Le Ministère de l'Education nationale dément le recours à des enseignants sénégalais

 

Selon lui, la Loi-cadre qui a été adoptée par le Parlement et publiée sur le bulletin officiel  contient des dispositions qui visent à assurer la mise à niveau de l’enseignement privé. «Actuellement, on procède à l’actualisation du cadre juridique régissant le secteur privé, notamment, en ce qui concerne la fixation et la révision des frais de scolarité, d’inscription et d’assurances. Et ce, conformément à des normes qui seront déterminées par des textes de loi», a-t-il déclaré.

Le ministre a assuré que la loi n° 00/06, régissant l’enseignement scolaire privé, ne stipule pas la possibilité de réglementer les prix par le ministère de tutelle.