Vidéo. En présence d’Ivanka Trump, une marocaine primée pour sa la lutte contre l’exploitation des êtres humains

169

Amina Oufroukh a joué un rôle essentiel dans la rédaction et l’adoption de la loi marocaine de lutte contre la traite des êtres humains en 2016. 

A l’occasion de la publication du rapport annuel de la diplomatie américaine sur la lutte contre la traite des êtres humains dans le monde en 2017, Amina Oufroukhi a reçu le prix « Héroïne du rapport sur la traite des êtres humains au titre de l’année 2017 » en reconnaissance de son leadership dans le cadre des efforts menés dans le Royaume pour l’élaboration d’une nouvelle loi de lutte contre la traite des êtres humains.

Reçu pour la première fois aux locaux du secrétariat d’État américain à Washington, par Amina Oufroukhi qui est surtout connue pour par sa fonction de juge au sein de la Direction des Affaires criminelles relevant du ministère de la Justice, est devenue une véritable figure dans le combat de la protection des populations vulnérables.

Ainsi, la juge marocaine a joué un rôle essentiel dans la rédaction et l’adoption de la loi marocaine de lutte contre le trafic en 2016 et a été une force motrice au sein du gouvernement pour élaborer un plan de mise en œuvre pour assurer la protection des victimes et la sanction appropriée des auteurs.

Le secrétariat d’État américain a indiqué que Amina Oufroukh a aussi aidé à créer un groupe de juges experts afin de former le personnel judiciaire et a préparé des directives juridiques détaillées clarifiant les dispositions de la loi pour tous les tribunaux marocains.

Par ailleurs, la diplomatie américaine a affirmé que les autorités marocaines entreprennent des efforts « significatifs et accrus » pour prévenir la traite des êtres humains, y compris l’exploitation des enfants.