Algérie: une Marocaine condamnée pour une fausse alerte à la bombe

10624

En 2017, une Marocaine avait créé la panique au bord d’un avion de la compagnie aérienne, Turkish Airlines. Elle avait lancé une fausse alerte à la bombe et obligé l’avion d’atterrir à l’aéroport algérien de Houari Boumediene. Elle a écopé de 18 mois de prison, malgré sa maladie mentale.
Un tribunal algérien a condamné une Marocaine à 18 mois de prison pour une fausse alerte à la bombe sur un avion reliant Casablanca à Istanbul. Selon les médias algériens, le verdict est tombé contre la Marocaine, âgée de 24 ans, après une semaine de procédures judiciaires. L’accusée risquait une peine de 3 ans de prison, selon les lois algériennes. La fausse alerte a suscité une grande panique parmi les voyageurs, provoquant une demande urgente d’atterrissage à l’aéroport algérien de Houari Boumediene.
Selon les autorités algériennes, l’examen médical a indiqué que la femme était « malade mentalement » et devait être admise dans un centre de traitement médical avant d’être jugée. La magistrature algérienne a convoqué la mère de l’accusée, qui a déclaré que plusieurs membres de sa famille souffrent d’une déficience mentale héréditaire.