Akhannouch donne le coup d’envoi à la création d’une nouvelle génération de coopératives agricoles

285
DR.

Deux conventions relatives au Programme national de constitution de coopératives agricoles nouvelle génération ont été signées lundi à Rabat. Il s’agit d’une convention cadre relative au Programme national de constitution de coopératives agricoles nouvelle génération paraphée par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et la ministre du Tourisme, de l’artisanat du transport aérien, et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui.

La convention porte sur la mise en place et l’exécution d’un programme national visant à accélérer la création et le développement de coopératives agricoles nouvelle génération pour accompagner l’implémentation de la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 ».

S’exprimant à cette occasion, M. Akhannouch a relevé que le ministère a œuvré dans le cadre du Plan Maroc Vert à fournir les capacités matérielles et d’encadrement aux organisations professionnelles, le cas des associations, des coopératives et des groupements d’intérêt économique, pour la réalisation de projets se rapportant notamment, aux filières de production.

Il a ainsi précisé que plus de 10.000 coopératives ont été créées pour la période 2015-2020, dépassant l’objectif initial du programme national de création de 10.000 coopératives agricoles, pour atteindre un cumul de 25.700 coopératives à aujourd’hui, ajoutant que son département reste engagé pour poursuivre et valoriser les acquis dans le cadre de la stratégie « Génération Green » lancée par SM le Roi Mohammed VI le 14 février 2020, qui donne la priorité au développement humain, avec la poursuite de la dynamique de développement agricole.

 

Lire aussi: Vidéo. Chefchaouen: Akhannouch lance et visite des projets de développement agricole, rural et de la pêche maritime

 

Pour sa part, Mme Fettah Alaoui a fait savoir que cette convention s’inscrit dans la continuité de la dynamique de création et de structuration des coopératives agricoles, soulignant que les deux ministères ont renouvelé les accords se rapportant au programme national de constitution de coopératives agricoles nouvelle génération pour la période 2020-2030.

Il s’agit d’une nouvelle génération de partenariat efficace et innovant, visant à faire de la coopérative agricole une entreprise capable de faire face à la concurrence et aux défis du marché, lui permettant de jouer pleinement son rôle en matière de création de richesse et d’emplois, a-t-elle soutenu.

Par la suite, une convention spécifique a été signée entre le directeur général de l’Office National du Conseil Agricole (ONCA), Jaouad Bahaji, et le directeur de l’Office de Développement de la Coopération (ODCO), Youssef Hosni, pour la mise en place et l’exécution du programme national de constitution de 18.000 coopératives agricoles entrepreneuriales nouvelle génération, à travers la mobilisation d’environ 1.100 conseillers agricoles publics et privés à l’horizon 2030.

Ladite convention a pour objectif la définition et la mise en œuvre de plans d’action conjoints pour faire passer ces coopératives du modèle classique vers un modèle dit « Business » pour les transformer en vraies entreprises productives, autonomes et performantes.

Il est prévu au titre de ces conventions de fournir l’accompagnement nécessaire pour le montage des dossiers de création des coopératives, pour la structuration des coopératives dans des unions de coopératives, et pour le renforcement des capacités de gestion et de bonne gouvernance.

La digitalisation des outils de conseil agricole développés par l’ONCA constitue un levier d’innovation important dans l’opérationnalisation et l’aboutissement de ce programme. Concrètement, il est question de trois outils fondamentaux, à savoir, la cartographie nationale digitale du conseil agricole, la plateforme virtuelle de communication et d’appui conseil (ARDNA) et la plateforme digitale de conseil agricole.

Les coopératives agricoles nouvelle génération offrent l’opportunité d’une plus grande intégration dans le marché national, voire international, et encouragent des pratiques de production certifiée et écologique. Elles sont également un des créneaux privilégiés pour encourager le développement de l’entreprenariat des jeunes ruraux.