Ahmed Raïssouni s’en prend au physique d’Ibtissam Lachgar

5128
Ahmed Raïssouni. Crédit: DR.

La militante féministe Ibtissam Lachgar continue d’être la cible de la mouvance islamiste. Cette fois-ci, c’est le président de l’Union mondiale des ouléma musulmans de s’en prendre au physique de la présidente de l’association MALI.

Deux semaines après avoir été moquée par un élu PJD de la ville de Casablanca, pour avoir indiqué, dans une pancarte lors d’un sit-in pour la libération de Haja Raïssouni, avoir des relations sexuelles et pratiquer l’avortement, la présidente de l’Association marocaine pour les libertés individuelles « MALI », est encore une fois la cible des islamistes.

Et c’est encore une fois le physique de la militante féministe qui est au centre de l’intérêt des conservateurs. Si l’élu casablancais avait, il y a deux semaines, espéré que la mère d’Ibtissam Lachgar ait « avorté », cette fois-ci c’est un important dirigeant de la mouvance islamiste qui s’en prend au physique de la jeune femme.

 

Lire aussi: «Si seulement ta mère avait avorté», le dérapage d’un élu PJD contre Ibtissam Lachgar

 

« Récemment, nous avons vu des femmes » égarées » lever des banderoles disant qu’elles ont eu des relations sexuelles et commis des avortements haram. C’est ce qu’on leur a dicté. Même si d’après leur physique déplorable elles n’auraient accès à la sexualité, halal ou haram soit elle », a écrit le président de l’Union mondiale des ouléma musulmans, Ahmed Raïssouni.

Ibtissam Lachgar n’a pas tardé à réagir sur sa page Facebook à cette attaque. « Je précise que je suis personnellement attaquée par le bitard de Raïssouni -oncle de Hajar Raïssouni que j’ai soutenue et soutiendrai toujours bec et ongles- Président de l’Union mondiale des ouléma musulmans », a-t-elle écrit.