Affaire Omar Radi: le délibéré prévu pour le 12 mars

Le journaliste Omar Radi lors de la couverture d'une manifestation du Hirak du Rif. Crédit: DR

Le procès du journaliste Omar Radi, poursuivi pour «outrage à magistrat», a repris ce jeudi 05 mars devant le tribunal correctionnel d’Ain Sebaâ (Casablanca). A l’issue de cette troisième audience, le juge a prévu les délibérations pour le jeudi prochain (12 mars).

Le journaliste avait été arrêté, le 26 décembre 2019, pour un tweet posté en avril, dans lequel il fustigeait le jugement prononcé à l’encontre des activistes du Hirak du Rif.

Le journaliste a reçu une convocation orale via téléphone le mardi 24 décembre avant de recevoir une autre écrite, mercredi 25, de la part de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ).

Déféré par la BNPJ devant le procureur du roi près le tribunal correctionnel d’Aïn Sebaâ, Omar Radi a été auditionné par ce dernier avant de passer devant le jour le jour même qui a décidé de le poursuivre en détention.

Après quelques jours passés dans la prison d’Oukacha, le journaliste a été remis en liberté provisoire le 31 décembre.

Le tribunal de première instance avait accepté, après coup, la demande de liberté provisoire formulée par la défense du journaliste.

 

Lire aussi: Vidéo-Diapo. Omar Radi accueilli avec des fleurs à sa sortie de prison

 

Rappelons que son arrestation était intervenu dans le sillage d’une enquête ordonnée par le parquet, en avril 2019, au sujet d’une série de tweets que le journaliste et militant a partagés et dans lesquels il commentait les jugements prononcés par le juge Lahcen Tolfi dans le procès du Hirak du Rif.

Said Benhammani, avocat désigné par la section de Casablanca de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) pour défendre le journaliste et militant, nous avait relevé plusieurs vices de forme concernant son arrestation, notamment, sa mise en détention avant même la rédaction des poursuites.