H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Ridouan Taghi, le fugitif le plus recherché des Pays-Bas, se cache probablement à Dubaï, écrit le journal De Telegraaf, basé sur des sources au sein du ministère public néerlandais.

    La police et la justice néerlandaises sont convaincues que le filet est en train de se resserrer autour de Ridouan Taghi, le commanditaire de l’assassinat perpétré au café la Crème, rapporte le site d’information Nltimes. La même source souligne que la semaine dernière, la police a demandé une collecte d’information sur Taghi et son bras droit Said Razzouki pendant leurs vacances à l’étranger.

    D’après la même source, les deux hommes sont les principaux suspects d’une série d’assassinats aux Pays-Bas. Pour la police néerlandaise, les deux criminels pourraient se cacher actuellement en Espagne, au Maroc ou à Dubaï. Une récompense de 100 000 euros est offerte pour celui qui mènera à l’arrestation de chacun d’eux.

    Lire aussi: Affaire Lacrème: 20 ans de prison ferme pour le meurtrier d'un témoin

    Le site d’information développe que la police a reçu 29 informations après la diffusion de son avis de recherche. Une information confirmée par le porte-parole du service des poursuites pénales néerlandais, Wim de Bruin. « Vingt d’entre eux étaient vraiment utiles. » « Nous avons maintenant de fortes indications que Taghi est à Dubaï », a déclaré une source, qui travaille au plus haut niveau du service des poursuites pénales, selon le journal.

    Le Procureur a lié Taghi et Razzouki à cinq assassinats, dont la plupart avaient eu lieu dans le cadre des activités de la pègre d’Utrecht. Selon le procureur général, Taghi et Razzouki dirigeaient une « organisation de meurtres bien huilée avec des ramifications dans plusieurs pays, notamment au Maroc », conclut Nltimes.

    Share.

    Comments are closed.