Affaire Hamzamonbb: plainte de Dounia Batma et 9 nouvelles victimes se manifestent

49135

Le Tribunal de première instance de Marrakech a reporté, une fois de plus, ce mardi  28 janvier 2020, l’examen du dossier du hacker impliqué dans l’affaire Hamzamonbb, Oussama. A, accusé d’avoir piraté les données personnelles de célébrités, au 10 février. Aujourd’hui, neuf nouvelles victimes se sont manifestées.

Le tribunal de première instance de Marrakech a reporté le procès du hacker de l’affaire Hamzamonbb après l’apparition de neuf nouveaux plaignants travaillant dans divers secteurs, dont un haut responsable d’un hôtel à Marrakech.

D’après une source proche du dossier, les neuf «victimes» devrait être également convoquées lors de l’audience de Dounia Batma et de sa sœur Ibtissam devant le juge d’instruction près la même juridiction, qui aura lieu le 11 février prochain.

A noter que la chanteuse Dounia Batma a engagé des poursuites à l’encontre de deux supports de presse, nous a confié l’avocat des journalistes Me Saâd Sahli sans pour autant vouloir dévoiler l’identité des journalistes.

Pour rappel, les deux sœurs sont inculpées pour diffamation, extorsion, publication de photos et diffusion de déclarations sans le consentement de leurs propriétaires avec l’intention d’intimider et d’offenser.

 

Lire aussi: Affaire Hamzamonbb: report de l’examen du dossier du hacker

 

Elles sont également poursuivies pour « participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer ».

Rappelons que le tribunal de première instance de Marrakech avait reporté, mardi dernier, l’examen du dossier du hacker présumé impliqué dans l’affaire Hamzamonbb afin de pouvoir convoquer la la chanteuse Saida Charaf en tant que plaignante ainsi que le président du Centre marocain des droits de l’Homme (CMDH), Mohamed Madimi, qui s’est constitué partie civile.

La chanteuse Saida Sharaf qui a accouché d’une fille hier (lundi) n’a pas pu se rendre au tribunal aujourd’hui devrait se présenter au tribunal lors des prochaines audiences.

 

Lire aussi: Hamzamonbb: qui est Aicha Ayach, dernière protagoniste de l’affaire?

 

A noter que la chanteuse et sa sœur risquent gros. Selon l’amendement 2-447 introduit par la loi n° 103.13 du chapitre 447 du Code pénal sur la protection du droit au respect de la vie privée, « quiconque, par quelque moyen que ce soit, y compris les systèmes d’information, diffuse ou distribue une composition consistant en une déclaration ou une image, sans son consentement, est puni d’ un emprisonnement de un à trois ans et d’une amende de 2.000 à 20.000 dirhams. Ou la distribution de fausses allégations ou de faits, dans le but de nuire ou de diffamer des personnes ».