Affaire Hamieddine: les magistrats menacent de poursuivre Ramid en justice

63

Plusieurs associations de magistrats ont organisé une conférence de presse ce vendredi 14 décembre afin de parler de l’affaire Hamieddine. Un événement durant lequel les magistrats ont exprimé leur colère quant aux propos tenus par Mustapha Ramid.
Le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme avait en effet partagé un post Facebook dans lequel il prenait le parti de Abdelali Hamieddine, membre du parti du PJD actuellement poursuivi pour participation à un meurtre prémédité par le juge d’instruction près la cour d’appel de Fès, à la suite du meurtre de l’étudiant Benaïssa Aït El Jid, en 1993. «On ne peut juger une personne pour les mêmes faits , une fois un jugement définitif a été prononcé», a-t-il déclaré. «Qu’est ce qu’il s’est passé pour qu’on en soit à ce niveau là qui n’honore guère notre pays et sert le nihilisme et lui donne la preuve d’avoir raison», a-t-il poursuivi.
https://www.facebook.com/elmoustapharamid/posts/1244919548966548?__xts__[0]=68.ARD3PjWuSd0rLiewPSSU2uUzme_VRxLvEOWYciUE5xjiDHlw9bgDxFWim6s9ZFjeVi6ZqIMZf0stL1YARsyK_Ah7qAqxeBxMGXI4RjPopwPAHijDDkUF8O0e91CIUOrtbUOKKZWSaxcWs-Y-tRom2sJS5QobRLKtfevQMC0cJ8tIW_jvEZzHbNWBR1XBY4QhkDVPR9k-1B8C_ap27MtDgWtR2iq–XHyZ9Ml8TJcYdef-UY-dHuEkv9EUy7rMwUBKThrtGqo2s0gDcDmrrzbeQQ0uJGdDoVRcKq3xUo6TemHEeyEMov2jit1nw0jMqquMBjiNP3cHqY2zWhfPCLA8Q&__tn__=-R
Des propos qui n’ont pas été au goût de plusieurs associations de magistrats qui ont considéré ces dires comme «offensants et portant atteinte à l’indépendance de la justice». Selon le site électronique Hespress, les magistrats ont informé le conseil supérieur du pouvoir judiciaire des «dépassements» du ministre des droits de l’homme et ont fait allusion à la possibilité de poursuivre Ramid en justice. Les associations de magistrats ont également décidé de constituer une commission chargée du suivi de cette affaire.
Il est à noter que l’ouverture du procès du député à la Chambre des conseillers Abdelali Hamieddine est prévue pour le 25 décembre. Un procès durant lequel Hamieddine comparaîtra libre.