Affaire Bouachrine: le Parquet général réclame l'expertise des vidéos

5137

Les avocats des plaignantes n’ont cessé de le réclamer et maintenant c’est au tour du Parquet général de l’exiger. Le procureur général Jamal Zennouri a demandé que les vidéos à charge contre Tariq Bouachrine soient soumises à une expertise scientifique.
Cette demande vient en réaction aux déclarations du comité de défense du directeur de publication d’Akhbar Alyaoum qui persistait à dire que les vidéos sont « truquées« . Rappelons que l’avocat de Bouachrine Mohamed Ziane avait par exemple affirmé que les séquences saisies par les autorités et projetées pendant le mois de ramadan étaient filmées « dans l’obscurité« ,ce qui ne permet pas d’en distinguer les acteurs.
Ziane avait d’ailleurs à plusieurs reprises souligné que Bouachrine n’était pas « celui qu’on voyait sur les vidéos » et que ces dernières étaient utilisées pour « tromper l’opinion publique ».
Lire aussi: La défense de Bouachrine dénonce des violations dans le dossier et se retire
Il est à noter que les avocats des plaignantes avaient précédemment réclamé le recours à l’expertise. D’après l’édition du lundi 18 juin du quotidien Ahdath Maghribia, les avocats de la partie civile expliquent que cette demande ne vient pas « douter des plaintes contre Bouachrine« , mais plutôt renforcer les preuves et trancher sur cette affaire.
«Si la culpabilité de l’accusé est confirmée scientifiquement, il doit être condamné. S’il est innocent, il doit être relaxé», ont-ils déclaré aux journalistes d’ Al Ahdath.
Pour rappel,  Taoufiq Bouachrine qui a été arrêté le 23 février dernier est poursuivi pour agressions sexuelles, viols, tentatives de viol et traite d’êtres humains. La police avait par la suite saisi différents enregistrements vidéo que le tribunal a projetés pendant des séances à huis clos tout au long du mois de ramadan.