Affaire Ait El Jid : voici le verdict

à 15:00

La cour d'appel de Fès a condamné ce lundi quatre membres du PJD pour leur implication dans l'assassinat en 1993, de l'étudiant Mohamed Ait El Jid, dans les alentours de l’université Dhar El Mahraz.

Les deux principaux accusés, Taoufiq Ngadi et Abdelouahed Kriouel, ont été condamnés à trois ans de prison après avoir été reconnus coupables de «participation à un meurtre avec préméditation».

Quant aux autres accusés, Abdelkebir Kassem et Abdelkebir Ajili, ces derniers ont écopé de trois mois de prison ferme, assortis d’une amende de 1.000 dirhams chacun, et ce, pour "coups et blessures à l’arme blanche".

Abdelali Hamieddine, une des figures les plus virulentes du PJD est également poursuivi dans ce dossier pour « complicité d’assassinat » de l’étudiant  Mohamed Ait Ljid.

Son procès a connu plusieurs reports, mais Hamieddine qui  avait purgé une peine de deux ans de prison entre 1993 et 1995, avait obtenu réparation en 2004 de la part de l’Instance équité et réconciliation (IER), pour « la torture subie lors de son arrestation », a toujours plaidé son innocence en se basant sur le principe qu’une personne ne peut être jugée une deuxième fois pour le même acte.