Adnane Remmal remporte le Prix de l'inventeur européen 2017

à 10:16
©DR

Le biologiste marocain Adnane Remmal a remporté le Prix du public de l’inventeur européen de 2017 pour ses antibiotiques tirés de la nature, a annoncé, jeudi, l’Office européen des Brevets (OEB) dans un communiqué.

Son invention a été primée car elle permet de «booster» l’efficacité des antibiotiques classiques grâce aux propriétés médicinales naturelles de plantes aux vertus bactéricides. Elle pourrait changer la donne dans la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques, explique l'OEB. La même source précise que le prix a été décerné au professeur de biologie Adnane Remmal lors de la cérémonie de remise du Prix de l'inventeur européen 2017 ce jeudi à Venise.

«L’innovation d’Adnane Remmal offre un nouveau moyen de lutter contre la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques», a déclaré le Président de l’OEB, Benoît Battistelli, ajoutant qu’«il a montré que les antibiotiques traditionnels et les huiles essentielles naturelles pouvaient être combinés pour décupler leurs effets. Avec son travail, il contribue largement à développer la recherche pharmaceutique dans son pays natal, le Maroc ».

Le public était invité à voter en ligne pour son inventeur favori parmi 15 finalistes du Prix de l'inventeur européen 2017. Adnane Remmal a reçu le plus grand nombre de voix sur plus de 119.000 votes enregistrés, un chiffre deux fois plus élevé qu’en 2016 (56 700).

Des prix ont également été décernés aux lauréats des catégories «Industrie», «Petites et moyennes entreprises (PME)», «Recherche», «Pays non membres de l'OEB» et «Œuvre d'une vie», qui ont été sélectionnés par un jury international.

Le Prix de l'inventeur européen, qui en est à sa 12eédition, est présenté chaque année par l'OEB dans le but de récompenser des inventeurs exceptionnels d'Europe et du monde entier qui ont apporté une contribution précieuse au progrès social, technique et économique. Travaillant à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah à Fès, Pr. Remmal a obtenu un brevet européen en 2014 pour son traitement permettant de renforcer l’efficacité des antibiotiques. Ce dernier est désormais entré dans la phase finale d’études cliniques et devrait être lancé sur le marché à la fin de l’année 2017.

«J’estime que les maladies infectieuses sont les plus menaçantes dans le monde, particulièrement dans les pays en voie de développement. C’est la raison pour laquelle j’ai consacré mes recherches à ce problème» a déclaré Pr. Remmal, dont le traitement sera proposé à un prix abordable dans les régions à faibles revenus. Il espère donner le coup d’envoi de l’industrie pharmaceutique marocaine grâce à la fabrication de son « antibiotique boosté » comme le premier médicament développé et fabriqué dans le pays.

 

Avec MAP