Belgique: accusée d’espionnage, Kaoutar Fal est rentrée au Maroc

16835

Soupçonnée par les autorités belges d’espionnage pour le compte du Maroc, Kaoutar Fal est rentré lundi au Maroc. «Elle est rentrée sur base volontaire», a précisé son avocat.
Selon la RTBF, qui cite l’avocat de Kaoutar Fal, la Marocaine est rentrée au Maroc ce lundi. Elle était accusée d’espionnage en Belgique au profit du Maroc. Son avocat, Maître Julien Hardy a déclaré au site Rtbf.be que «Madame Fal a décidé de quitter le territoire belge et a réservé un vol pour le Maroc qu’elle a pris» avant d’ajouter: «Elle est partie sur base volontaire». Une façon pour l’avocat de démentir plusieurs rumeurs qui parlaient d’une «expulsion» de la ressortissante marocaine du territoire belge.
Arrêtée en premier lieu par la police belge, Kaoutar Fal a été libérée par la Chambre des mises en accusation car sa détention en centre fermé a été jugée illégale, mais les poursuites contre elles sont maintenues en raison de «ses activités d’ingérence et d’espionnage au profit de services marocains».
Une raison pour laquelle les services de sécurité belges lui ont soutiré son visa Schengen lors de son arrestation. À noter que Kaoutar Fal figure sur la liste des victimes dans l’affaire Bouachrine.