Habib El Malki déclare la guerre aux députés fantômes

191

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, n’a pas caché son incapacité dans la lutte contre l’absentéisme des parlementaires.

L’absentéisme parlementaire a été sévèrement pointé du doigt par Habib El Malki, rapporte Al Massae dans son édition du vendredi 10 janvier.

Après avoir pris plusieurs mesures pour sanctionner les députés fantômes, le président de la Chambre des représentants a avoué son échec et son incapacité dans la lutte contre ce phénomène.  

Lors d’une conférence de presse tenue mercredi, El Malki a fait savoir que le règlement intérieur du parlement doit être revu pour mettre cette problématique hors-jeu. Le président de la Chambre des représentants envisage en effet d’instituer l’obligation de la présence de tous les députés. 

“Plusieurs députés seraient payés à ne rien faire et perçoivent des indemnités estimés à 30.000 DH par mois, alors qu’ils s’absentent régulièrement”, note le journal. Et d’ajouter que Habib El Malki a beau essayer de lutter contre ce phénomène d’absentéisme mais la situation n’a pas changé. 

El Malki avait en effet appliqué les dispositions des articles 105 et 106, relatives à la ponction des salaires des députés réfractaires. Il avait même commencé à citer leurs noms au début de chaque réunions de ces commissions.