928 millions de dirhams, ce qu’ont coûté les années de plomb

5139

Selon un rapport interne du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), plus de 928 millions de dirhams ont été dépensés par l’État au profit des victimes des violations des Droits de l’Homme pendant les années de plomb.

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribiya dans sa publication du 25 décembre, cette enveloppe destinée à réparer les dommages encourus sous le règne de Hassan II a été versée à 19 476 victimes des années de plomb, dans le cadre de l’Instance équité et réconciliation (IER), instaurée par le roi Mohammed VI en 2004.

Lors du dernier Conseil du gouvernement, Saad Eddine El Othmani a annoncé sa volonté de régler tous les dossiers relatifs aux droits de l’Homme restés en suspens. « Le gouvernement, en coordination avec le CNDH, va poursuivre le règlement des dossiers des victimes de violations de droits de l’Homme », avait-il déclaré.

Selon le rapport du CNDH, 750 dossiers sont encore en suspens, dont 595 cas attendent le versement des indemnités et 42 autres personnes en besoin d’insertion sociale.