9 Marocains parmi les 100 Africains les plus influents de Jeune Afrique

9244

L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique a publié un classement des 100 Africains les plus influents. 9 Marocains de différents secteurs d’activité figurent dans cette liste.

Dans son dossier de couverture de son édition du 28 avril, l’hebdomadaire Jeune Afrique s’est basé sur plusieurs critères pour établir le classement des 100 Africains les plus influents. Hommes d’affaires, médecins, hommes politiques… plusieurs profils ont été sacrés. La première position est partagée par le peuple algérien décrit comme rebelle, joyeux et déterminé et le prix Nobel congolais Denis Mukwege.

Dans ce classement des 100 personnalités africaines les plus influentes au monde, on retrouve neuf Marocains. La dixième position de cette liste est occupée par le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch qui «se verrait bien diriger le prochain exécutif», selon l’hebdomadaire qui se demande où s’arrêtera-t-il ? Le deuxième marocain de cette liste est Mustapha Terrab, le patron de l’Office chérifien des phosphates, qui pointe à la 17e position. L’homme est à la tête de «la seule véritable multinationale du royaume» dont le chiffre d’affaire avoisine les 6 milliards d’euros.

Lire aussi: L'islam de Mohammed VI vu par le magazine Jeune Afrique

En 35e position des Africains les plus influents, on retrouve le ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, qui est qualifié d’ »entrepreneur tout-terrain ». L’hebdomadaire revient sur le sens des affaires de MHE, ce qui fait de lui «un businessman comblé», et revient sur la revente de la branche finance de son groupe SAHAM. Le Marocain qui suit MHE est le «cinéaste turbulent», Nabil Ayouch «qui a toujours proposé des films dérangeants», selon Jeune Afrique. Il est 55e du classement.

Le cinéaste est talonné par la première Marocaine de cette liste, la doctorante en chimie nucléaire Ilham Kadiri. Présentée comme une femme forte, elle est à la tête du groupe chimique belge Solvay, qui compte 27 000 salariés et dont le chiffre d’affaire est supérieur à 10 milliards d’euros. En 63e position, on retrouve Touria El Glaoui, la petite fille de Thami El Glaoui, le pacha de Marrakech et la fille de l’artiste peintre Hassan El Glaoui.

Lire aussi: Vidéo. Mustapha Khalfi tire à boulets rouges sur Jeune Afrique

En 87e position du classement de Jeune Afrique pointe l’avocat Hicham Naciri, «un avocat sur tous les fronts». L’associé au cabinet Allen & Overy est aussi l’avocat du Palais car il lui est arrivé de représenter le roi Mohammed VI. Conseiller de la BCP, Naciri a piloté la vente de Saham au géant sud-africain Sanlam.

Dans les dix dernières personnalités de ce classement, on croise deux Marocains. Abdellatif Hammouchi pointe à la 92e position de cette liste et y est présenté comme «le cauchemar des terroristes». «Si le renseignement marocain est aujourd’hui à la pointe en matière d’antiterrorisme, c’est grâce à lui», écrit l’hebdomadaire. Le dernier marocain de cette liste arrive en 94e position et il s’agit du banquier Othmane Benjelloun, «le patriarche de la finance». A 87 ans, l’homme a toujours des ambitions pour son entreprise, BMCE Bank of Africa.