83% des étudiants marocains au Sénégal font des études médicales

Les études de médecine s’accaparent 83% des places accordées par le Sénégal aux étudiants marocains dont 566 en médecine générale, 10 en dentaire et 17 en pharmacie.
Les études médicales s’accaparent une grande partie (83 sur 100) des places pédagogiques assorties de bourses de coopération accordées aux étudiants marocains dans le cadre de l’opération d’échange d’étudiants entre le Maroc et le Sénégal. C’est ce qu’a assuré, lundi à Dakar, Anas Bennani, directeur de la coopération et du partenariat au ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MENFPESRS).
«Sur les 100 places pédagogiques assorties de bourses de coopération accordées à la partie marocaine dans le cadre de l’échange d’étudiants entre le Maroc et le Sénégal, nous avons pu obtenir 83 places dans les études médicales, branches les plus demandées par les étudiants marocains», a-t-il déclaré en marge de la réunion du comité inter-Etats sénégalo-marocain chargé de l’échange d’étudiants, au titre de l’année académique 2018-2019.
«Ces places se répartissent comme suit: médecine générale (56), médecine dentaire (10) et pharmacie (17)», a-t-il relevé, notant que 11 places ont été octroyées aux étudiants marocains en ingénierie et 6 autres en agronomie.
«La tenue de cette réunion est une occasion pour renforcer les liens de coopération entre nos deux pays et permet également de s’enquérir des conditions dans lesquelles évoluent nos étudiants dans les universités sénégalaises», a dit Bennani qui conduit la délégation marocaine prenant part à cette rencontre. «Des réunions avec des représentants des étudiants marocains ont été tenues pour écouter et discuter de leurs préoccupations et voir les moyens de leur apporter l’appui nécessaire», a-t-il ajouté.
De son côté, Aminata Sall Diallo, conseiller technique du ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, chargée de la recherche et de la coopération a qualifié de «dynamique» la coopération maroco-sénégalaise dans le domaine de l’enseignement supérieur, basée sur une « grande amitié ».
Au sujet du quota des bourses accordées par le Maroc aux étudiants sénégalais, elle a souligné qu’«avant, on était à une cinquantaine de bourses. Aujourd’hui nous constatons une véritable évolution. Nous sommes à 150 bourses d’échange». «C’est un effort extrêmement louable», a-t-elle soutenu, assurant que «cette coopération mérite d’être soutenue et renforcée».
Cette réunion fait suite à celle tenue les 27 et 28 juillet dernier à Rabat par le comité mixte chargé de l’examen des questions académiques et sociales des étudiants marocains et sénégalais, en vue de préparer l’échange d’étudiants entre le Maroc et le Sénégal au titre de l’année universitaire 2018-2019.