7 choses à savoir sur « Wiqaytna », l’appli de traçage marocaine du covid-19

7827
DR.

Les autorités marocaines ont élaboré une application de suivi des contacts des personnes positives au coronavirus dans le but de lutter efficacement contre la propagation du virus. H24info vous explique ce dispositif en sept questions-réponses.

Comment ça marche?

L’utilisateur installe l’application sur Google play ou Apple store et active ensuite le Bluetooth.

Quand deux utilisateurs qui utilisent l’application se trouvent à proximité l’un de l’autre, des identifiants anonymisés sont échangés par Bluetooth entre les deux smartphones.

Si l’un des utilisateurs est confirmé positif au covid-19 dans les 21jours qui suivent le contact, l’autre utilisateur reçoit une notification. Il est alors invité à suivre les recommandations de la notification ( suivi médical, prise en charge, tests … )

Comment l’application peut sauver des vies?

Les notifications envoyées par Wiqaytna permettront une prise en charge rapide de la personne contaminée. Ce qui aidera à éviter les complications et ainsi soulager le système de santé, mais également de limiter les contaminations et par conséquent, atténuer la circulation du virus.

Quelles sont les conditions pour que le dispositif soit efficace?

Pour que le dispositif soit efficace, le gouvernement doit former davantage d’équipes de suivi des contacts qui prendront rapidement en charge les personnes contaminées. La capacité de tests doit également augmenter et, bien-sûr, plus l’application est adoptée, plus son apport sera important.

La protection de la vie privée est-elle garantie?

A en croire les autorités, le dispositif respecte la vie privée des citoyens. Tout d’abord du fait que le périmètre d’utilisation de l’application est limité géographiquement et n’est utilisé que pour la lutte contre la propagation du covid-19. L’application a également une durée de vie limitée.

L’application a également obtenu le blanc seing de la CNDP (Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel), pour qui Wiqaytna est conforme à la loi 09-08 relative à la protection des données à caractère personnel.

Les données sont stockées sur les smartphones des utilisateurs. Le transfert des contacts est effectué seulement quand l’utilisateur est confirmé positif au covid-19.

Enfin, le code source de l’application sera disponible en open source, accessible à la demande.

L’adoption de l’application est-elle obligatoire?

Non, l’utilisation de Wiqaytna est volontaire, mais reste vivement encouragée. L’utilisation de l’application est considérée comme «un geste citoyen pour contribuer à la lutte contre la propagation du virus», indiquent les autorités.

L’application peut-elle à elle seule lutter contre le covid-19?

Non, l’application est un outil complémentaire dans le dispositif de lutte contre la propagation du virus. «Il est essentiel de continuer à respecter scrupuleusement les recommandations», mettent en garde les autorités. Il faudra donc continuer à porter des masques, à adopter les mesures d’hygiène ou encore à respecter la distanciation sociale.

Qui a élaboré l’application?

Le projet a été élaboré conjointement par le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur, en collaboration avec l’Agence de développement digital (ADD) et l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Plusieurs entreprises et écoles ont également collaboré -parfois bénévolement- au projet, à l’instar de l’OCP ou de l’école de codage de Khouribga 1337.