66% des Marocains se sentent en sécurité dans les lieux publics, selon une enquête

53
DR.

L’enquête L’Economiste-Sunergia a évalué le sentiment de sécurité des citoyens dans les lieux publics. Malgré un sentiment d’insécurité dominant en zones urbaines, 66% des citoyens affirment se sentir en sécurité dans l’espace public. 

C’est le sondage communiqué par L’Économiste dans sa livraison du 7 février. L’étude dresse le portrait type des hommes et femmes en fonction de leur degré de sentiment d’insécurité. A ne pas confondre avec l’insécurité elle-même. Car on peut ressentir une forte impression d’insécurité sans que l’insécurité soit effective pour autant, rappelle le quotidien.

Lire aussi : Les Rbatis dans la rue pour manifester contre la montée de l'insécurité

Ainsi, plus une personne est aisée, moins elle se sent en sécurité. 52% des CSP de types A et B ne se sentent pas en sécurité dans l’espace public contre seulement 26% chez les D-E. Les femmes se sentent davantage en insécurité (58%) que les hommes, en particulier celles âgées de 15 à 34 ans qui sont diplômées et habitent dans les villes.

Lire aussi : Vidéo. Le mouvement #Masaktach descend dans les rues

L’âge est également un indicateur déterminant. Plus la personne est âgée, plus elle se sent en sécurité. En tête, les hommes âgés de plus de 65 ans, suivis par les 35-54 ans. Cette confiance ressentie par les plus anciens s’explique par le facteur sociologique selon lequel ils bénéficient d’une certaine « vénérabilité » devant leurs concitoyens, explique L’Économiste.

En somme, les hommes âgés de plus de 35 ans, appartenant aux classes socioprofessionnelles les plus modestes et vivant en milieu rural sont ceux qui se sentent le plus en sécurité dans l’espace public. Le ressenti est d’autant plus prépondérant dans le Sud du royaume, dont les régions présentent une faible densité de population.