432 juifs marocains ont émigré en Israël depuis 2011

photo d'illustration. DR

La communauté juive au Maroc continue de s’amenuiser. C’est le constat tiré d’une publication du ministère israélien des Affaires étrangères sur sa page Facebook consacrée aux informations de l’institution partagées en langue arabe. 

Dans cette publication datant du 6 novembre dernier, on apprend que 432 juifs ont émigré du Maroc en Israël durant les huit dernières années, selon l’étude réalisée par l’Autorité de l’immigration et de la population du pays moyen-oriental créé en 1948.

نشرت سلطة السكان والهجرة قائمة الدول العربية التي شهدت أكثر هجرة لليهود إلى إسرائيل في السنوات ال-٨ الاخيرة. خلال هذه…

Publiée par ‎إسرائيل تتكلم بالعربية‎ sur Mercredi 6 novembre 2019

L’étude hisse ainsi le Maroc en tête des pays arabes où les juifs ont le plus émigré en Israël ces huit dernières années, devant la Tunisie (160), le Yémen (119), l’Algérie (2), ainsi que le Qatar, le Liban, la Libye et le Bahreïn (1 chacun). A cette occasion, le ministère rappelle que le nombre de juifs vivant dans les pays arabes à la fin de la Seconde Guerre mondiale s’élevait à 850.000. Aujourd’hui, il n’en reste environ que 3.900.

Au Maroc, ils étaient environ 270.000 en 1948, à la création de l’Etat israélien, puis 25.000 en 1971 rapporte le World Jewish Congress. Selon le démographe de l’université hébraïque Sergio Della Pergola, le Maroc compte 2.300 juifs à partir de 2015. Aujourd’hui, la plus grande communauté se trouve à Casablanca qui abrite 1000 juifs. Il existe de petites communautés juives à Rabat (400), Marrakech (250), Meknès (250), Tanger (150), Fès (150) et Tétouan (100).