2M/Al Aoula: le match

20615
Crédit : DR

Comme chaque année pendant le ramadan, tout le monde regarde la télévision, et tout le monde la critique. Cette année encore, les chaines rivalisent de nouveautés pour entrer dans les grâces des téléspectateurs. 2M et Al Aoula ont décliné une programmation qui s’articule autour des valeurs sures: humour, drame et divertissement.
Quand il s’agit de faire le plein de l’audimat, l’humeur est le principal atout des chaines nationales. Cette année, 2M a réitéré sa confiance à la caméra cachée «M’chiti Fiha» et la série «Kabour et Lahbib», qui  sont à la tête de la grille ramadanesque cette année. La première est une émission qui permet aux téléspectateurs de découvrir les stars marocaines en toute décontraction et surtout dans des situations délicates. Quant à Kabour, le personnage sorti de l’imaginaire loufoque de Hassan El Fad est très apprécié du  grand public.
Dans la rubrique feuilleton, le choix est large. «Hay Lbahja» réalisée par Safaa Baraka et Nora Skalli regroupe une poignée d’acteurs  populaires dont Abdellah Ferkouss, Fadila Benmoussa, Miftah Lkheir, Laila Hadioui…Au rendez-vous trois autres séries, dont  «Fouq S’hab» de Hicham Lasri, qui met raconte le milieu des hôtesses de l’air, dont le rôle principal est campé par Meryem Zaimi.
Au menu également des chanteurs qui font leurs premiers pas d’acteur principaux ou figurants, comme c’est de L’Artiste ou encore Ayman Serhani, qui apparaîtront dans la série «Disk Hyati» programmée chaque jeudi pendant tout le mois du ramadan.
Al Aoula, l’originalité au rendez-vous
Comme chaque année, Al Aoula a opté pour une programmation riche avec des productions signées par les meilleurs réalisateurs qui ont été couronnés de succès durant les années précédentes. À commencer par «Machi Bhalhoum», une capsule comique diffusée avant le ftour qui raconte  l’histoire d’un couple atypique interprété par les emblématiques Khadija Assad et Aziz Saadallah, autrefois connu pour la populaire sitcom «Lalla Fatima».
La première chaîne a joué l’originalité avec des séries dramatiques portées par les grandes stars de la télévision. C’est le cas de la série «À la une», réalisée par Driss Roukh et interprétée par des comédiens  comme Saad Tssouli, Hicham Elouali ou Fatima Zahra Benasser. «À la une» est une plongée dans le milieu de la presse électronique qui réalise des enquêtes à propos des grandes affaires du pays.
L’autre grand  rendez-vous est celui d’«Al Wajh Al Akhar» réalisé par Yassine Fennane (Une heure en enfer). Une série policière portée par Mohcine Malzi, Fatima Zahra Quanboue, Safae Hbirkou, Fatima Zahra Jawhari et Tarik Bakhari.