26 % des établissement d’enseignement privé souffrent de problème de gestion

827

Quelque 26 % des établissements d’enseignement privé souffrent de problèmes de gestion, selon les résultats d’une opération de contrôle et d’évaluation des performances pédagogiques et administratives menée sur un échantillon d’établissements d’enseignement privé par l’inspection générale de l’éducation et de la formation.

Selon un communiqué du ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de recherche scientifique, 11% des établissements concernés ont violé une série de dispositions réglementaires, et les Académies doivent exiger auprès d’eux de signer un engagement écrit pour régulariser leur situation.

Les académies régionales vont encadrer et accompagner les établissements souffrant des problèmes au niveau de la gestion, relève le communiqué.

S’agissant du volet administratif, l’opération d’évaluation qui s’est déroulée entre le 09 mars et le 21 avril 2017, sur un échantillon de 459 écoles privées soit 12 du total de ces établissements, et a couvert les 12 Académies régionales de l’éducation et la formation professionnelle, a fait ressortir que 24 % des établissements ne connaissent aucun dysfonctionnement.

Quelque 48 % des établissements visités connaissent de moyens dysfonctionnements, note le communiqué précisant que les Académies inciteront ces établissements à régulariser leur situation selon un plan d’action détaillé et dans une durée bien définie.

Un seul établissement a été suspendu, suite au non-respect des procédures éducatives et administratives en vigueur, note le communiqué précisant que cette opération intervient conformément aux objectifs de la vision stratégique de réforme, basée sur la consécration de la culture de l’évaluation globale et continue du système éducatif, et le renforcement des mécanismes de contrôle et d’évaluation.

Cette opération a porté dans son volet pédagogique sur la gestion pédagogique des établissements scolaires, les choix et orientations pédagogiques et curricula scolaires, la mise en œuvre des activités de la vie, des partenariats et de l’éducation, tandis qu’elle a porté dans son volet administratif sur les domaines des structures matérielles, des équipements et des ressources humaines, ainsi que la documentation, la gestion administrative et l’organisation.

Le ministère, œuvrera à travers l’inspection générale à poursuivre cette opération d’évaluation au niveau d’autres établissements et à accompagner la mise en œuvre des mesures administratives et pédagogiques prises à l’égard des établissements déjà contrôlés.