L’Opep appelle à investir davantage dans l’industrie pétrolière

Publié le
Pétrole, pétrole américain, Open, or noir
Mercredi, la Russie a prévenu qu'elle ne livrerait plus de pétrole ou de gaz aux pays qui plafonneraient les prix des hydrocarbures vendus par Moscou, au moment où les Occidentaux travaillent à une telle mesure. DR.

 La demande mondiale de pétrole n’a pas atteint son pic et n’est pas encore en vue, d’où la nécessité d’investir continuellement dans l’industrie pétrolière, a affirmé le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), Haitham Al-Ghais.

Dans un article publié sur le site de l’Opep, M. Al-Ghais a rappelé que “entre 1990 et 2010, une théorie sur un pic d’approvisionnement en pétrole n’a cessé d’être discutée. Néanmoins, cette théorie n’a pas encore été concrétisée, car le développement technologique a contribué à la réduction des coûts de production et au développement des ressources pétrolières”.

Au cours de la dernière décennie, a-t-il poursuivi, les discussions se sont tournées vers un pic de la demande pétrolière, ajoutant que certains prévisionnistes promouvant de plus en plus des scénarios théoriques ont décidé, avant toute analyse de données, que le pétrole ne devrait pas faire partie d’un avenir énergétique durable.

M. Al-Ghais a, dans ce cadre, évoqué les nombreux scénarios futurs pour atteindre la neutralité carbone et qui se penchent sur le remplacement des sources actuelles d’énergie plutôt qu’à en ajouter de nouvelles, saluant les progrès accomplis dans le domaine des énergies renouvelables et des véhicules électriques, qui, pourtant, ne sont pas encore capables de remplacer les 80% du mix énergétique actuel.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

L’Opep appelle à investir davantage dans l’industrie pétrolière

S'ABONNER
Partager
S'abonner