Salon International de la Haute Horlogerie 2018: nos coups de cœur

à 20:19

Le 28e Salon International de la Haute Horlogerie qui s’est tenu du 15 au 18 janvier à Genève, a tenu toutes ses promesses. Un bon cru qui s’accompagne avec de nouveaux exposants prouvant l'importance croissante de ce rendez-vous pour le secteur. Nos coups de cœur découverts dans les allées chics du salon.

Le SIHH monte en puissance et les marques se bousculent pour intégrer ce grand rendez-vous annuel. Après Ulysse Nardin et Girard-Perregaux l’an dernier, c’est au tour d’Hermès de rejoindre cette année le SIHH. Le Carré des horlogers, mis en place en 2016 pour permettre aux indépendants de présenter leurs créations, a accueilli cette année cinq nouveaux indépendants : Armin Strom, Chronométrie Ferdinand Berthoud, DeWitt, élégante by F.P.Journe et Romain Gauthier.

En attirant ainsi de plus en plus de marques extérieures au groupe Richemont (qui reste toutefois majoritaire avec onze marques lui appartenant sur les 17 «maisons historiques» qui exposent), ce salon professionnel fondé en 1991 par Alain-Dominique Perrin, alors patron de Cartier, concurrence de plus en plus Baselworld.

 

Cartier

Cartier a mis en vedette cette année l’iconique Santos et sa forme carrée, métaphore des quatre coins vifs de la Tour Eiffel et ses huit vis apparentes sur la lunette. La nouveauté est dans le dessin de cette lunette qui favorise la synergie entre les lignes de la boîte et celles du bracelet. Equipée du calibre automatique 1847 MC, la nouvelle Santos résiste aux champs magnétiques puissants et s’offre une étanchéité à 10 bar (~100 mètres).

 

Et pour le plus grand bonheur de ces dames, la Panthère de Cartier se féminise un peu plus. Son bracelet, double ou triple, joue l’extrême sensualité : maillons d’or jaune, d’or rose ou d’or gris qui s’enroulent lascivement sur le poignet.

Née du désir de jouer avec les montres de forme de la Maison, la collection Cartier Libre propose des montres aux formes étirées, resserrées, fantasmées faisant écho à la montre Baignoire ou à la montre Crash. Résultat : cinq pièces d’horlogerie joaillières, éditées en séries limitées et numérotées qui portent la signature de Cartier en un trait.

 

Enfin, avec Révélation d’une panthère, Cartier revisite le sablier et conçoit une magie horlogère qui révèle, en un instant, son animal emblématique : la panthère. Grâce à un système ingénieux, une multitude de billes d’or minuscules suivent une trajectoire pour composer au final un motif qui, peu à peu, dévoile la gueule tracée d’or d’une Panthère.

 

Montblanc

Montblanc a dévoilé deux nouveaux modèles à sa collection TimeWalker, inspirée de l'univers des pilotes et des bolides vintage : la TimeWalker Manufacture Chronograph et la TimeWalker Rally Timer Chronograph Limited Édition 100. Leur inspiration : le patrimoine horloger de Minerva, fondée en 1858, dont l'atelier était réputé pour sa production de garde-temps ultra-précis, taillés pour mesurer la course du temps avec précision.

Inspirée de chronographes historiques, la Montblanc TimeWalker Manufacture Chronograph allie le fameux cadran à trois compteurs de type « panda » à un tout nouveau chronographe automatique manufacture.

 

La Montblanc TimeWalker Rally Timer Chronograph Limited Edition 100 s’inspire de son côté du célèbre compteur Rally Timer produit par Minerva dans les années 1960. Reprenant le fameux calibre manufacture MB M16.29, cette montre innovante offre différentes façons d’apprécier le temps en se faisant tour à tour montre-bracelet, montre de poche ou montre de bord.

 

Le chronographe1858 séduira les amateurs de "vintage. Le boîtier de 42 mm en finition polie et satinée s'illustre par sa grande élégance. Ce modèle est étanche à 100 mètres et est proposé avec une sélection de bracelets haute qualité comprend un modèle NATO noir et gris doublé et un modèle en cuir de veau vieilli couleur cognac surpiqué de beige.

 

 

 

 

 

 

 

Audemars Piguet

Audemars Piguet présente cette année également une Royal Oak "Concept" qui est à ce jour le Quantième Perpétuel le plus fin du monde avec un boîtier de 6,30 mm d’épaisseur et un mouvement de 2,89 mm.

 

 

 

 

Jaeger-LeCoultre

Dans un tout autre style, la nouvelle Memovox Polaris de Jaeger-LeCoultre, revient en édition limitée pour le plus grand plaisir de ceux qui apprécient les montres fonctionnelles, rares et "vintage".

 

 

 

 

 

 

 

 

Hermès
Pour son premier salon à Genève, Hermès a mis en vedette sa montre Carré H, une montre de forme carrée signée Marc Berthier, au design moderne, étudiée pour une lisibilité immédiate et équipée d'un calibre "Maison".

 

 

 

 

 

Panerai

Chez Panerai, la Luminor Due, modèle culte, voit sa collection s'enrichir de six nouvelles versions «adaptées à tous les poignets et à toutes les circonstances». Fidèle aux courbes originelles du boîtier Luminor de 1950, cette nouvelle interprétation propose des fonctionnalités modernes grâce à un boîtier à l'épaisseur réduite de 40 %.

 

 

 

 

 

Lange & Söhne

Dans un autre registre, Lange & Söhne a rendu hommage à Walter Lange, membre de la famille fondatrice et artisan du réveil de la marque dans les années 90, qui s'est éteint l'an dernier le jour de l'ouverture du salon. Une montre dédiée tout en simplicité, la A. Lange & Söhne “Homage to Walter Lange”.

 

 

 

 

  • 35 exposants au SIHH 2018

Soit 18 maisons historiques: A. Lange & Söhne, Audemars Piguet, Baume & Mercier, Cartier, Girard-Perregaux, Greubel Forsey, Hermès, IWC, Jaeger-LeCoultre, Montblanc, Panerai, Parmigiani Fleurier, Piaget, Richard Mille, Roger Dubuis, Ulysse Nardin, Vacheron Constantin, Van Cleef & Arpels

17 indépendants au Carré des Horlogers: Armin Strom, Christophe Claret, Chronométrie Ferdinand Berthoud, DeWitt, élégante by F.P. Journe, Grönefeld, H. Moser & Cie, Hautlence, HYT, Kari Voutilainen, Laurent Ferrier, MB&F, Ressence, Romain Gauthier,  RJ-Romain Jerome, Speake-Marin, Urwerk.