Internet: comment bien protéger vos données personnelles

à 17:31

Protéger ses données personnelles s’avère presque impossible à l’ère du numérique. Les utilisateurs passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux et se retrouvent parfois obligés de porter une identité numérique forcée.

La notion de vie privée sur le web s’avère ambiguë dans la mesure où les différentes plateformes sociales et applications demandent aux utilisateurs d’avoir accès à un panel d'informations d'ordre personnel: leur position géographique, photos, nom et prénom, adresses mails, contacts… Objectif affiché: leur offrir une expérience entièrement personnalisable.

Pour faire simple, ce que l’on peut qualifier de données personnelles est tout ce qui est relatif à un utilisateur; à savoir ses données qui permettent de l’identifier directement ou indirectement sur les moteurs de recherche, réseaux sociaux, etc. Reste que certaines entités peuvent collecter et traiter les informations personnelles partagées par les utilisateurs.

Qui peut collecter et traiter les données personnelles?
Les données personnelles des utilisateurs peuvent être collectées et traitées par exemple par des sites de santé en ligne. Les médecins peuvent ainsi rassembler les informations relatives aux patients dans des bases de données pour garder un suivi pour chaque utilisateur qui passe via la plateforme en ligne. Autre cas: celui de certaines enseignes qui demandent à leurs clients de remplir des formulaires afin de leur envoyer leurs nouvelles offres et promotions...

La façon de collecter et de traiter reste plus ou moins la même, mais ces organismes doivent obligatoirement déclarer et préciser aux utilisateurs la finalité de la collecte et du traitement de leurs données.

Ces deux opérations doivent être réalisées dans un cadre 100 % légal en respectant certaines obligations liées au respect de la vie privée des personnes concernées. Les responsables de la collecte et du traitement de ces données doivent prendre en considération et répondre aux plaintes et demandes des utilisateurs, en plus de travailler en étroite collaboration avec les autorités de contrôle des données personnelles.

Respect de la vie privée des enfants

Certains parents ne sont pas conscients du fait qu’ils imposent à leurs enfants une identité numérique forcée. En effet, lorsqu'ils partagent les photos, les activités et d’autres informations de leurs enfants, ces derniers se retrouvent privés de leur anonymat sur le Web. Un acte qui peut nuire aux enfants dans le futur sur le plan personnel tout aussi bien que professionnel.

Qu’en est-il au Maroc ?
La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) est l’entité qui a pour mission de gérer et traiter le partage des données personnelles ainsi que le traitement des plaintes relatives à ce sujet. La CDNP opère selon les dispositions fixées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Le législateur marocain a mis en place la loi 08-09 promulguée par le Dahir n° 1-09-15 du 22 Safar 1430 (18 février 2009) qui stipule que les données personnelles présentes au sein des bases de données des entités privées ou publiques sont protégées et soumises aux quatre aspects stipulés précédemment. Ainsi, selon les articles 29, 30 et 32, tout dépassement est passible d'amendes allant de 10.000 à 500.000 dirhams ainsi que des peines d'emprisonnements allant de trois mois à un an.

Que faire?
Afin de garder la main sur la protection de leurs données personnelles, les utilisateurs doivent faire attention aux informations qu’ils partagent sur les différentes plateformes sociales et applications. Il faut donc éviter de partager des informations personnelles avec des inconnus et lire les conditions d’utilisations des sites fréquentés. Il est également conseillé de vider le navigateur des cookies, de ne pas répondre aux mails suspects, de refuser de remplir des formulaires auprès des enseignes, choisir un mot de passe comportant des lettres, des chiffres et des signes ([email protected] par exemple) et surtout ne pas utiliser la même combinaison pour différents comptes.