Vidéo test. Fidget spinner: un succès énorme pour un résultat… futile

180
Crédits photo : H24.

Le Maroc n’échappe pas à la mode des fidget spinners ou hand spinners, des gadgets débarqués tout droit des USA. Ces objets dont la forme varie ont pour objectif d’aider les gens à mieux se concentrer et à moins stresser, mais rien de scientifique n’existe pour appuyer ces suppositions.

Vendus à des prix variant de 15 à plus de 200 dirhams, les hand spinners connaissent un succès fou. Une tendance qui se décline sous plusieurs formes, couleurs et matériaux pour justifier le prix d’un objet qui peut s’avérer futile avec le temps. Les modèles les plus répandus sont ceux à trois branches, mais il en existe même à six branches, avec de la lumière, de la musique via Bluetooth, en métal en forme d’étoiles de ninjas, de batarang (boomerang de Batman) et même des modèles intégrant un briquet.

Comment ça marche ?

Les hand spinners s’inscrivent dans une gamme de gadgets destinés à occuper les gens qui s’ennuient ou souffrent d’hyperactivité ou de troubles de la concentration. Le concept de ces gadgets se veut assez simple puisqu’il invite ces personnes à canaliser leur énergie et leur attention sur l’objet qu’ils tiennent entre leurs doigts.

Nous avons testé un modèle en plastique à trois branches avec de la lumière. En le décortiquant, nous avons pu constater qu’il comporte un roulement à billes en son centre, qui est à la base du mouvement rotatif du gadget. Les trois extrémités comportent chacune un mini circuit électrique doté de LED rouges et bleus ainsi que de trois batteries pour les alimenter.

Crédits photo : H24.
Crédits photo : H24.

Il suffit de prendre le spinner entre ses doigts, donner un coup et le voir tourner pendant un certain moment avant de devoir répéter l’action. Durant nos essais, nous avons pu faire tourner le spinner entre 40 secondes et plus d’une minute trente. Après de nombreux essais, nous n’avons pu relever aucun sentiment de soulagement ou de calme, on s’est même sentis frustrés à la longue à force de répéter la même action.

Finalement, ce gadget relève plus de la mode et n’a rien de bénéfique, thérapeutiquement parlant. Les fidgets spinners sont condamnés à tomber dans l’oubli général dès qu’un autre gadget fera son apparition.

Un succès viral sur le Net

Les vidéos concernant les hand spinners pullulent sur le Web. Que ce soit des tutoriels démontrant comment construire ses propres gadgets via imprimantes 3D, avec du bois, du plastique, du métal ou toute autre méthode aussi loufoque qu’ingénieuse, il suffit de taper le mot «hand spinner» pour tomber sur des résultats sans limites. Rien que sur YouTube, il y’aurait plus de dix millions de vidéos de tutoriels de constructions, de tours, de présentations…

Il existe même une vidéo qui montre un Oran Outang dans le zoo de Vienne en Autriche jouer avec le fameux gadget, à croire que même les animaux n’échappent pas au succès des spinners.

Qu’en est-il des dangers ?

Les spinners sont sensés apporter calme et relaxation mais ils produisent souvent l’effet inverse. Ils peuvent ainsi détourner la concentration des élèves en plein cours, mais aussi des personnes qui conduisent avec un risque d’accidents accru. De plus, les petites pièces dont ils sont composés peuvent provoquer dans certains cas des blessures physiques et des asphyxies. Parmi les cas les plus médiatisés, celui d’un jeune garçon, en Australie, qui a avalé le roulement à billes du gadget ou plus dangereux, celui où un spinner doté d’une fonction musicale via Bluetooth qui a pris feu dans l’Alabama, aux États-Unis.