Facebook va rénover son application Messenger

à 21:43

Le réseau social a dévoilé plusieurs produits et fonctionnalités pour son service de messagerie à l’occasion de sa conférence annuelle des développeurs, le F8. Ils seront tous disponibles plus tard dans l’année.

Créer des liens plus étroits entre les personnes, les entreprises et les développeurs. Le F8, la conférence annuelle des développeurs de Facebook, s’est ouvert le 30 avril. Le réseau social en a profité pour faire la part belle à son service de messagerie, Messenger qui compte 1,3 milliard d’utilisateurs. Il a notamment annoncé une refonte prochaine de son architecture technique pour la rendre «plus rapide et plus légère que jamais». Parmi les autres annonces, figure la création d’une application de bureau pour Messenger.

Elle sera disponible sur Windows et MacOS et permettra aux utilisateurs de passer des appels vidéo de groupe, collaborer sur des projets ou encore d’effectuer plusieurs tâches à la fois tout en discutant sur Messenger. Jusqu’ici, les utilisateurs du service devaient se rendre sur Facebook pour communiquer sur leur ordinateur.

Aider les entreprises à communiquer avec leurs clients

Parmi les autres nouveautés, il sera bientôt possible de partager une vidéo sur Messenger et inviter d’autres personnes pour la regarder et la commenter en direct. L’application va aussi se doter d’un espace dédié afin que les utilisateurs consultent du contenu («stories», dernières conversations, etc) provenant seulement de leurs amis les plus proches.

Le géant proposera également une nouvelle option pour permettre aux entreprises de «se connecter» plus facilement avec des clients potentiels sur Messenger via son gestionnaire de publicités (Ads Manager). Une fonctionnalité leur permettra de générer automatiquement des messages afin d’attirer les internautes et les inciter à poser des questions sur la messagerie, par exemple dans le cadre d’un service après-vente ou la prise d’un rendez-vous.

Début mars, le PDG de Facebook Mark Zuckerberg avait annoncé qu’il souhaitait recentrer son réseau social sur les échanges privés entre internautes. Pour ce faire, il mise notamment sur ses services de messagerie (Messenger, WhatsApp) et son application de photos et de vidéos Instagram. Les trois applications bénéficieront bientôt de la même infrastructure technique. Les utilisateurs pourront ainsi échanger directement des messages via ces réseaux.

Les conversations seront également chiffrées, c’est-à-dire illisibles à toute personne n’étant pas l’auteur ou le destinataire. «Je pense que l’avenir de la communication basculera de plus en plus vers des services privés chiffrés, où les gens peuvent être sûrs que ce qu’ils disent reste sécurisé et que leurs messages et contenus ne resteront pas éternellement», avait ainsi déclaré Mark Zuckerberg. Pour de nombreux experts, cette stratégie est une réponse directe aux différents scandales ayant touché Facebook en 2018, notamment l’affaire Cambridge Analytica, où il a été accusé de laxisme face à l’exploitation frauduleuse des données de ses utilisateurs.