Face à Siri, Samsung présente Bixby, l'assistant personnel du Galaxy S8

58

Le géand sud-coréen a annoncé que son prochain smartphone serait doté d'un compagnon vocal «intelligent» baptisé Bixby.

Jusque-là discret dans le domaine des assistants vocaux, Samsung veut à son tour faire entendre sa voix. À une semaine du lancement du Galaxy S8, l'entreprise a annoncé dans un billet de blog que son nouveau smartphone serait doté d'un «agent» nommé Bixby. Ainsi bâptisé en l'honneur d'un pont californien proche de son lieu de conception, Bixby doit faire le lien entre les appareils Samsung et la partie logicielle développée de la firme. Il pourra être activé vocalement ou manuellement grâce à un bouton physique dont disposeront les Galaxy S8 et proposera un ensemble de services spécifiquement pensés pour ce smartphone. Surtout, ses concepteurs assurent que Bixby sera capable d'apprendre du comportement de ses utilisateurs afin de leur proposer plus de services que les nombreux assistants vocaux du marché.
 
«Bixby est une interface utilisateur intelligente», plaide ainsi le directeur Recherche et Développement de la partie logicielle de la firme, Injong Rhee, auprès du site The Verge. «Il est conçu pour vous permettre de basculer facilement entre les commandes vocales et les interfaces tactiles, et vous aider dans différentes étapes de votre tâche». L'entreprise n'a laissé filtrer aucun élément visuel pour illustrer cette promesse mais se prête ainsi au jeu de l'opération de communication bien rôdée. Depuis les déboires du Galaxy Note 7, Samsung est très attendu sur ses nouveaux produits.

Samsung avance vers l'intelligence artificielle
Bixby s'avère crucial pour l'avenir de Samsung Electronics, qui revoit sa stratégie en misant davantage sur son savoir-faire logiciel. L'entreprise coréenne qui conçoit des machines à laver comme des écrans de télévision a déjà fait savoir qu'elle laisserait aux développeurs la possibilité de s'approprier la technologie pour développer leurs propres services. C'est sur cette possibilité de lien avec des services tiers qu'Amazon a beaucoup misé avec Alexa, afin de créer un assistant qui puisse interagir avec toute la maison. Google Assistant s'engouffre également dans cette brèche, même s'il peine encore à trouver son modèle.

Bixby arrive un peu tard dans la bataille des assistants personnels, par rapport à des outils concurrents déjà bien installés comme Siri d'Apple, Google Assistant ou encore Cortana de Microsoft. Jouant sur les mots, Samsung ne range pourtant pas Bixby dans cette même catégorie et préfère le lier au champ de l'intelligence artificielle. «Beaucoup d'autres agents se concentrent sur le fait d'être informés, de fournir des réponses à des questions et ne sont que des extensions de moteurs de recherche», explique ainsi Injong Rhee auprès de The Verge à propos de la concurrence.
Bixby doit pour sa part offrir «une compréhension contextuelle (en prenant en compte par exemple le contexte de l'application depuis laquelle il est lancé) et des éléments cognitifs afin d'exécuter une action malgré une information ou une requête incomplète». En d'autres termes, l'utilisateur n'aura pas besoin de formuler ses demandes comme un robot: Bixby sera capable de comprendre les ordres d'une façon plus nuancée que ses concurrents. Samsung pourra s'appuyer sur l'expertise de Viv, la start-up à l'origine de Siri d'Apple pour améliorer son produit, rachetée en octobre dernier.