Comment survivre au syndrome post-vacances ?

Stress, angoisse, anxiété… nombreuse sont ceux qui dépriment au moment de la reprise. Et cela est normal, il faut s’adapter à une nouvelle situation, alors ne culpabiliser pas. Il existe quelques astuces pour garder sa vivacité.
À en croire le professeur de psychologie Humbelina Robles Ortega de l’Université de Grenade, ce syndrome se manifesterait par des symptômes comme la fatigue, un manque de concentration, une irascibilité, par des insomnies, des palpitations ou encore de l’indifférence. « Mais surtout un profond sentiment de vide ».
Pourtant, tout le monde va rétorquer que les vacances sont faites pour se reposer. Or, cette idée ne fait pas l’unanimité. Selon certaines études le sentiment d’être en vacances n’atteint son pic qu’après 8 jours, alors qu’il faut moins d’une semaine pour que celui-ci se soit complètement évaporé une fois de retour.
D’autres études vont dans le même sens: les vacances n’auraient pas d’effet sur le long terme. En vacances, on se sent bien. Une fois revenu, ce sentiment s’estompe rapidement.
Reprendre de l’enthousiasme
Avoir des pensées positives ! Cela paraît simple, mais il faut faire le premier pas. Faire le point sur sa vie, se donner de nouveaux projets, de nouveaux défis, contacter ceux et celles que vous n’avez pas vus pendant vos vacances.
Réussir sa rentrée c’est aussi une bonne hygiène de vie, tel que se coucher de bonne heure, faire du sport, certaines études ont démontré que 6 minutes d’activités physiques intenses augmentent de 30% le niveau de bonne humeur. Manger à heure fixe et privilégier les aliments riches en minéraux et en magnésium comme les légumes verts, le poisson et les crustacés  qui sont excellents pour le moral.
Soyez indulgent avec vous-même, c’est normal de ne pas être à 100% de ses capacités à la rentrée.