Mondial Paris Motor Show: le plein de nouveautés et de visiteurs

à 23:00

Le Mondial Paris Motor Show anciennement Mondial de l'Automobile de Paris a célébré cette année ses 120 ans. Cette grand-messe de l'auto qui s’est déroulée du 4 au 14 octobre a fait la part belle à la fée électrique et réservé quelques belles surprises. 

Le Mondial, qui a fermé ses portes dimanche, aura attiré plus d'un million de visiteurs, soit quasiment autant que l'édition précédente malgré un nombre de jours réduit et la défection de nombreux constructeurs. Le rendez-vous de la porte de Versailles a également été confronté à la défection de nombreuses marques automobiles, à l'image de Volkswagen , Fiat, Ford, Nissan, Infiniti et Mazda qui ont choisi de ne pas avoir de stand cette année à Paris. Mais comme à son habitude, le salon a réservé de belles surprises. Le tour des nouveautés chez quelques constructeurs phares.

 

Audi

Chez Audi, le Mondial est l’occasion de faire le plein de nouveautés à commencer par la seconde génération de l’A1, disponible désormais qu’en cinq portes. L’A1 Sportback revient plus aguicheuse que jamais avec des lignes tendues et une technologie dernier cri. Le nouveau Q3 (photo) affiche une nouvelle calandre alors que son grand-frère le Q8 fait sa première apparition publique. Grande nouveauté, l’A6 Avant, nouvelle appellation du break, reprend le flambeau face aux BMW Série 5 Touring et Mercedes Classe E Break.
L’e-Tron, crossover 100 % électrique, affiche une puissance allant jusqu’à 300 KW, soit 408 ch. De quoi atteindre les 100 km/h en 5,7 secondes et une vitesse de 200 km/h. Enfin, la surprise de dernière minute vient de la révélation de la nouvelle R8 LMS.

 

BMW

La nouvelle série 8 était la vedette sur le stand BMW. Sa version sportive M850i adopte un V8 4,4 litres biturbo de 530 chevaux et 750 Nm de couple. Ainsi équipée, elle n'a besoin que de 3,7 secondes pour atteindre les 100 km/h.

La nouvelle Série 3 (photo)s’allonge elle de 76 mm pour passer la barre des 4,70 m/ Plus vraiment compacte, elle s’élargit de 16 mm tandis que la hauteur reste quasiment inchangée (-1mm)/
Le X5 officialise la version xDrive45e iPerformance, hybride rechargeable, disponible en finition M Sport. Bonne nouvelle du côté des roadsters avec le retour du Z4, strict 2 places développé avec Toyota.
Le nouveau BMW X3, septième génération, se présente en version électrique au Mondial de l’Auto avec le concept iX3. Bénéficiant d’une nouvelle batterie de 42 kWh, il est capable de parcourir près de 360 km.

 

DS

Le DS3 Crossback sera la première citadine du groupe à proposer une version 100 % électrique, via une batterie de 50 kWh autorisant 300 km d’autonomie. DS profite du Mondial pour présenter le concept-car DS X E-Tense, ainsi que le DS7 Crossback E-Tense 4×4, un modèle hybride rechargeable développant 300 ch qui sera lancé dans un an.

 

Ferrari

La firme au cheval cabré a fait sensation avec ses Ferrari Monza SP1 et SP2, une réinterpretation moderne de la barquette de course 750 Monza de 1954. Sous son capot, on retrouve le magnifique V12 atmosphérique de 800 chevaux récupéré sur la 812 Superfast.

 

Honda

La nouvelle génération du CR-V a été dévoilée à Paris accompagnée d’un modèle hybride. Le CR-V sera disponible pour la première fois en sept places.
Le HR-V bénéficie de son côté, après trois ans de carrière, d’un restylage et de nouvelles motorisations.

 

Hyundai

Un nouveau membre dans gamme sportive de la marque coréenne, le i30 N Fastback, avec toujours 250 et 275 ch à la clé.

 

Mercedes

L’attraction principale sur le stand Mercedes est cette première mondiale avec le SUV électrique EQC, histoire de répliquer à l’e-tron d’Audi.

Mercedes a également présenté au salon la nouvelle génération de la GLE équipée d’un moteur essence de six cylindres en ligne hybridé en 48 V (450 4MATIC) qui développe 367 ch. Autres modèles phares: la nouvelle Classe A qui a droit à deux versions AMG et la nouvelle Classe B, deuxième voiture particulière, après la Classe A, à bénéficier du système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience). Elle propose en option des équipements réservés jusqu'ici aux modèles haut de gamme.

 

Peugeot

Le concept car Peugeot E-Legend, directement inspiré de la 504 coupé de 1969, a fait sensation sur le stand Peugeot. Les points communs entre ce concept et la voiture dont il s'inspire se limitent au design, puisque le V6 laisse sa place à deux moteurs électriques, et que la conduite peut être autonome si on le souhaite. La belle 508 aux lignes élégantes a fait sa première apparition publique à Paris, avec une version break. Peugeot a levé aussi le voile sur ses futurs modèles hybrides rechargeables, disponibles l’an prochain sur 3008 et 508.

 

Porsche

A l’occasion des 70 ans de la marque, Porsche a remis en vedette sa 911 Speedster qui bénéficie de la dernière évolution du flat-six atmosphérique de 4 litres de cylindrée. Comme pour la GT3 RS EVO II, il délivre 520 chevaux à 8 250 tr/min. Il est associé à une boîte manuelle à 6 rapports, identique à celle qui équipait la série limitée 911 R de 2016.

Le Macan profite d’un léger rafraichissement esthétique, et s’offre davantage de possibilités de personnalisations avec un éventail étendu de packs intérieurs, ainsi que des jantes en 20 et 21 pouces.

 

Renault

On attendait la cinquième génération de la Clio, mais celle-ci se fait désirer. En attendant, c’est le Kadjar restylé qui a joué les vedettes, accompagné par une série limitée Black Edition. Parmi les sportives, on notera la présentation de la Mégane RS Trophy et ses 300 ch.

 

Seat

C’est avec le Tarraco, un SUV 7 places, que Seat tente de se démarquer à Paris. Le Tarraco partage des liens étroits avec le Volkswagen Tiguan All Space et le Skoda Kodiaq. Il repose comme eux sur la désormais fameuse plate-forme MQB.