Cedric Veau: «Nos actions ont positivement changé l’image de Kia au Maroc»

Malgré un marché automobile morose, plombé par la crise sanitaire du covid-19, Kia Maroc a trouvé les ressources nécessaires pour se relancer et repartir à la conquête d’une nouvelle clientèle. La stratégie mise en place il y a un an par Cédric Veau, son directeur général, semble porter ses fruits comme il nous l’explique dans cette interview où il évoque aussi les projets à venir.

 

Absent depuis plusieurs années dans le paysage automobile marocain, Kia a gagné en quelques mois une grande visibilité. Quelle a été la recette de ce succès?
Cédric Veau: Notre stratégie s’est concentrée sur trois points : développer le réseau, donner priorité à notre service après-vente, et enfin élargir notre gamme. Sur ces trois points nous avons beaucoup avancé. Nous comptons désormais 12 points de ventes avec l’ouverture récente de notre succursale à Rabat. Côté après-vente, nous avons innové notamment avec la prise de rendez-vous en ligne ou l’alerte prédictive des révisions en fonction de du kilométrage parcouru. Nous avons axé nos efforts sur la qualité de l’expérience client. Enfin, nous avons lancé quatre nouveaux produits: Ceed, ProCeed, Rio et Cerato. Ces actions portent leurs fruits en termes de satisfaction client et de notoriété, et nous sommes ravis de constater qu’elles ont positivement changé l’image de Kia au Maroc.

 

En plein confinement, vous avez lancé “Kiam3ak” en jouant sur la proximité et la solidarité, quels sont les retours de cette opération ?
Dès le début de cette crise sanitaire, nous avons souhaité nous mobiliser pour répondre aux différents besoins de nos clients et plus largement aider ceux qui en ont besoin à surmonter cette épreuve. C’est pourquoi nous avons créé le label « Kiam3ak » afin de rassembler toutes nos actions de proximité.

Les retours sont excellents grâce notamment aux actions de soutien apportées à l’association Initiative Urbaine à Casablanca dans la distribution de paniers alimentaires ou grâce à la mise en ligne du jeu Touti (www.kiatouti.ma) qui permet de jouer malgré le confinement en contribuant au soutien de l’association.

 

Vous avez également profité de cette période pour présenter à grand renfort votre nouvelle succursale de Rabat. Les modèles Kia plaisent-ils aux rbatis ?
Le retour de Kia à Rabat était très attendu, la marque étant absente de la capitale depuis longtemps, l’attente était très forte. Les premiers retours sont très positifs et confirment le fort intérêt des rbatis pour notre gamme. C’est dans ce nouvel écrin et en toute sécurité sanitaire, que les 25 nouveaux collaborateurs de Kia Maroc, dirigés par M. Faycal Tazi, Directeur de la Succursale, les accueilleront avec professionnalisme et enthousiasme.

 

L’un des axes de votre stratégie est la disponibilité des pièces de rechanges. Qu’en est-il aujourd’hui surtout avec le ralentissement des échanges commerciaux ?
Effectivement, nous nous sommes engagés sur la disponibilité de la pièce de rechange et nous avons pour cela mis en place un stock de sécurité. Cela nous est bien utile dans le contexte actuel car il nous permet de maintenir un taux de service normal pour nos clients malgré les difficultés d’approvisionnement.

 

D’autres projets d’ouvertures ?
Nous maintenons en effet notre programme d’ouverture. La fin du déconfinement verra l’ouverture d’une autre succursale attendue, celle de Tanger, qui répondra aux mêmes exigences de qualité que Rabat. D’autres points de vente sont en préparation et ouvriront prochainement à Oujda, Salé et Kenitra.

 

Des lancements de nouveaux modèles prévus ?
Nous maintenons également notre plan de lancement 2020. La gamme hybride Niro et K5 sera donc lancée au cours du second semestre ainsi que le SUV compact Seltos. A noter que désormais tous nos véhicules seront assortis d’une assistance d’une durée équivalente à la garantie c’est-à-dire jusqu’à 7 ans en fonction du modèle.