3 questions à se poser pour bien choisir son bien (2/6)

DR.

Très souvent, le choix d’un bien est lié à un quartier et à son environnement, aux commerces alentour et surtout au prix du mètre carré. Il convient alors de répondre à quelques questions pour bien définir ses besoins.

 

  1. L’environnement et l’emplacement conviennent-ils ?

L’emplacement est un critère très important pour définir un bon achat immobilier. Vous devez donc être très exigeant sur la situation géographique de votre bien (proche de votre travail, proximité des écoles, etc.). Le quartier dans lequel vous allez habiter est important car il impacte votre budget, mais surtout c’est l’endroit où vous allez vivre de nombreuses années. L’environnement du bien doit aussi répondre à toutes les exigences et aux besoins de la famille: voisinage, commodités, commerces, nuisances sonores, espaces verts… Là aussi, il est important d’avoir l’œil et de visiter le quartiers ou l’endroit visés pour mieux s’en imprégner et se poser toutes les questions pratiques auxquelles vous serez confrontés :

  • Les établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) ou moyens de garde (crèche, garderie…) se situent-ils à proximité ou sont-ils facilement accessibles ?
  • Peut-on stationner aisément dans la rue ?
  • À quelle distance se trouvent les commerces ?

Simulez votre prêt immobilier
Il peut être pertinent de visiter le quartier à des horaires différents, et notamment en soirée, pour mieux se rendre compte de votre futur environnement au quotidien.

 

  1. Neuf ou ancien ?

Chacun a ses avantages et ses inconvénients. L’immobilier neuf reste plus cher, mais il est prêt à habiter et en général, il n’y a pas de travaux à effectuer. Dans le neuf, on est également assuré que les installations (électricité, tuyauteries, etc.) ne vont pas nous lâcher de sitôt.

 

L’ancien a lui l’avantage de coûter moins cher à l’achat (15 à 20 % moins chers que le neuf) mais très souvent des travaux sont à prévoir. Dans ce cas, s’assurer que les travaux à réaliser ne vous entraînent pas dans un gouffre financier. Faites vous accompagner alors par un professionnel pour estimer le coût de ces travaux, histoire d’éviter les mauvaises surprises par la suite. Lors de vos visites d’appartement ou de maison, ne vous fiez pas aux apparences, inspectez tout du sol au plafond, y compris les dépendances (parking, sous-sol…).

Simulez votre prêt immobilier
Enfin, même si le bien vous fait craquer, n’oubliez pas de comparer et de vérifier le prix du m2 de la zone.

 

  1. Dois-je m’adresser à un professionnel ?

Lorsque vous vous lancez dans la prospection, vous pouvez décider de mener vous-même les recherches ou d’utiliser les services d’un intermédiaire (agence immobilière ou Samssar). Cette décision dépend en grande partie du temps dont vous disposez et de votre budget.

Toutefois, malgré le coût supplémentaire induit par le recours à un intermédiaire, ce dernier peut aussi vous aider à évaluer les propriétés et vous permettre, dans certains cas, d’acheter moins cher en renégociant la valeur du bien. A titre indicatif, les frais de l’agence immobilière sont généralement de 2,5 % du prix d’achat (une négociation est possible) plus 20 % de TVA.

Le samssar peut s’avérer également un bon intermédiaire, mais se renseigner avant sur le personnage et sa réputation pour éviter les mauvaises surprises.

Ne négligez pas non plus le bouche-à-oreille et les concierges, très au fait de biens à vendre dans leur quartier.

Enfin, n’hésitez pas à visiter des appartements ou villas témoins dans les nouveaux projets pour juger de vous-même de la qualité des constructions.