La transition énergétique s’essouffle à l’échelle mondiale

Publié le
Climat: accord dans l'UE sur une vaste réforme du marché carbone 
Le prix du carbone s'établira autour de 100 euros/tonne pour ces industries. Aucun autre continent n'a un prix du carbone aussi ambitieux. © DR.

La transition énergétique mondiale vers un système plus équitable, plus sûr et plus durable « continue de progresser, mais a perdu de son élan face à l’incertitude croissante qui règne dans le monde entier », selon un nouveau rapport du Forum Économique Mondial (WEF), publié mercredi.

Le ralentissement du rythme global de la transition énergétique est du à la volatilité économique, aux tensions géopolitiques accrues et aux mutations technologiques, explique le rapport qui s’appuie sur l’indice de transition énergétique (ETI) pour évaluer la performance des systèmes énergétiques actuels de 120 pays.

Dans sa 14ème édition intitulée « Favoriser une transition énergétique efficace en 2024″, publiée en collaboration avec Accenture, les auteurs du rapport ont mis l’accent sur l’équilibre entre équité, durabilité environnementale et sécurité énergétique, ainsi que sur la préparation à la transition.

La nouveauté de cette année dans ce rapport réside dans les « parcours sur mesure » qui permettent d’analyser les caractéristiques propres à chaque pays, y compris le niveau de revenu et les ressources énergétiques locales, afin de formuler des recommandations spécifiques à chaque région.

Lire aussi. Sahel : Le changement climatique derrière la vague de chaleur meurtrière

Ainsi, les pays européens sont en tête du classement de l’ETI 2024 du WEF, avec la Suède qui arrive en tête, suivie du Danemark, de la Finlande, de la Suisse et de la France.

Le rapport relève aussi que les économies émergentes telles que le Brésil et la Chine ont réalisé des progrès notables, bien que 83 % des pays aient régressé par rapport à l’année dernière dans au moins l’une des trois dimensions de performance des systèmes énergétiques : sécurité, équité et durabilité, notant que l’’écart entre les économies avancées et les économies en développement en matière de transition énergétique continue de se réduire, même si des disparités subsistent en matière d’investissements et de réglementation.

« L’indice de transition énergétique de cette année délivre un message clair : il est urgent d’agir. Les décideurs mondiaux doivent prendre des mesures audacieuses pour relancer la transition vers un avenir énergétique équitable, sûr et durable. C’est essentiel pour les populations, les économies globales et la lutte contre le changement climatique », a affirmé Espen Mehlum, directeur de l’intelligence de la transition énergétique et de l’accélération régionale au Forum Économique, cité par le rapport. Mondial.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La transition énergétique s’essouffle à l’échelle mondiale

S'ABONNER
Partager
S'abonner