L’Espagne, la Norvège et l’Irlande annoncent la reconnaissance d’un Etat palestinien

Publié le
drapeau palestine
© AFP

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a annoncé à son tour mercredi, après ses homologues norvégien et irlandais, que l’Espagne reconnaîtrait un Etat palestinien le 28 mai.

« Mardi prochain, le 28 mai, l’Espagne adoptera en conseil des ministres la reconnaissance de l’Etat palestinien », a déclaré M. Sánchez devant les députés espagnols, accusant son homologue israélien Benjamin Netanyahu de mettre « en danger » la solution à deux Etats avec sa politique de « douleur et de destruction » dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre Simon Harris a annoncé, également ce jour, à la reconnaissance par son pays d’un Etat palestinien, dans une annonce conjointe avec Oslo et Madrid. « Aujourd’hui, l’Irlande, la Norvège et l’Espagne annoncent que nous reconnaissons l’Etat de Palestine », a-t-il déclaré, saluant un « jour historique et important pour l’Irlande et pour la Palestine ».

Peu avant Sanchez et Harris, le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Støre avait annoncé que la Norvège va reconnaître l’existence d’un Etat palestinien à compter du 28 mai, malgré les mises en garde du gouvernement israélien.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a publié un message vidéo à l’adresse de Dublin sur le réseau social X pour l’avertir du fait que « reconnaître un Etat palestinien risque de vous transformer en pion dans les mains de l’Iran » et du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Cette mesure ne fera « que nourrir l’extrémisme et l’instabilité », selon la diplomatie israélienne.

Lire aussi. L’Irlande, l’Espagne et la Norvège vers la reconnaissance d’un Etat palestinien

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a indiqué la semaine dernière qu’il annoncerait mercredi la date de la reconnaissance par Madrid d’un Etat palestinien.

M. Sánchez avait publié en mars à Bruxelles avec les chefs des gouvernements de l’Irlande, de la Slovénie et de Malte un communiqué commun dans lesquels les quatre pays faisaient part de leur volonté de reconnaître un tel Etat.

En avril, il s’était aussi rendu en Norvège et en Irlande et les trois pays s’étaient dits prêts à reconnaître un Etat palestinien « en étroite coordination » selon les mots de M. Støre.

Pour Israël, les projets en ce sens constituent une « récompense pour le terrorisme » qui rendrait moins probable une solution négociée de la guerre dans la bande de Gaza.

La majorité des 193 Etats membres de l’ONU –142, selon l’Autorité palestinienne– ont à ce jour reconnu un Etat palestinien.

Israël a juré de détruire le Hamas et lancé une offensive de grande envergure contre la bande de Gaza en représailles à l’attaque du 7 octobre, qui a entraîné la mort de plus de 1.170 personnes, majoritairement des civils, selon un bilan de l’AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Sur les 252 personnes emmenées comme otages durant l’attaque, 124 sont toujours retenues à Gaza, dont 37 mortes selon l’armée.

Depuis le 7 octobre, 35.647 Palestiniens, la plupart des civils, ont été tués dans la bande de Gaza par les bombardements et les opérations militaires israéliennes, selon le ministère de la Santé du Hamas, au pouvoir à Gaza.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

L’Espagne, la Norvège et l’Irlande annoncent la reconnaissance d’un Etat palestinien

S'ABONNER
Partager
S'abonner