Peine réduite en appel de 4 ans à 8 mois de prison pour le rappeur Stalin

.DR

La Cour d’appel de Laâyoune a réduit la peine prononcée à l’encontre du jeune rappeur Hamza Asbaar, alias Stalin, de quatre ans de prison ferme à 8 mois de prison, a-t-on appris auprès de la section de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) qui suit son dossier.

Devant une salle remplie d’élèves venus soutenir leur camarade, la Cour d’appel de Laâyoune a réduit la peine prononcée en première instance contre le jeune rappeur Hamza Asbaar de 4 ans à 8 mois de prison.

Un jugement qui a été bien accueilli par la famille du jeune rappeur de la petite ville d’El Marsa (province de Lâayoune), nous a confié Hamoud Iguilid, membre de la section de l’AMDH de Laâyoune.

Pour lui, «il s’agit d’un jugement sévère qui n’a pas à avoir lieu». «Nous nous attendions à son acquittement d’autant plus qu’il s’agit d’un délit d’opinion et que le jeune adolescent n’a fait que s’exprimer par rapport à sa situation et celle de ses semblables».

A rappeler que «Stalin» a été condamné, le mercredi 1er janvier 2020, à quatre ans de prison pour avoir publié sa chanson «Fhemna» (Nous avons compris) jugée «offensante vis-à-vis des symboles de l’Etat».

Il a été arrêté le samedi 28 décembre de l’intérieur du stade local de la ville d’Al-Marsa alors qu’il regardait un match et il a été déféré devant le procureur sans la présence d’un avocat.