Office des changes: poursuite du creusement du déficit commercial

240
Crédit: DR

A fin novembre, le déficit commercial s’est élevé à 192 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 4,4 MMDH. Pendant que les recettes touristiques augmentent, les transferts des MRE stagnent et les IDE reçus sont en chute libre.

 

Le bulletin de novembre de l’Office des changes n’a pas été porteur de bonnes nouvelles pour l’économie nationale. Encore une fois les importations de biens ont crû plus vite que les exportations. Pendant que les importations se sont élevé 450,2 MMDH en augmentation de 11,6 MMDH, les exportations, qui se sont établies à 258,4 milliards en hausse de 7,2 MMDH, ont également augmenté, mais pas au point de combler les importations.

Les importations ont progressé malgré le recul important de la facture énergétique (-5,6 milliards) et des achats de produits bruts (-1,8 milliard).

Elles ont été essentiellement dopées par l’achat des biens d’équipements (+8,6 milliards), notamment, les avions par la RAM, les demi-produits (+4,5 milliards) et les produits finis de consommation (+4 milliards).

Quant aux exportations, seuls les principaux secteurs ont amélioré leur chiffre d’affaires, à savoir, l’automobile (+3,6 milliards malgré la baisse de la construction), l’agriculture/agroalimentaire (+2 milliards), et l’aéronautique (+1 milliard).

Le textile a, de son côté, perdu 800 millions de dirhams (MDH), les mines 430 MDH, les phosphates 380 MDH et l’électronique 200 MDH.

Les recettes touristiques se portent bien

La balance des services s’affiche, au contraire, plutôt bien. Son excédent est en amélioration: +13,3 MMDH, à 83,6 MMDH en raison de la progression des recettes touristiques de 5 MMDH à 73 MMDH.

Les transferts des Marocains résidents à l’étranger (MRE) ont pour leur part stagné à 59 MMDH. L’autre mauvaise nouvelle est la chute des investissements directs étrangers de 46%, soit l’équivalent de 15,1 MMDH pour s’établir à 17,7 MMDH.

Par contre, les investissements marocains à l’étranger qui se sont établis à 8,6 MMDH sont en augmentation de 2,9 MMDH.