Gaza: Washington s’efforcera de «conclure l’accord» de cessez-le-feu

Publié le
La crise en Russie défie l'autorité de Poutine, selon Blinken
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken ©AFP

Les Etats-Unis travailleront avec les pays médiateurs afin de parvenir à un accord de cessez-le-feu dans la bande de Gaza, a déclaré mercredi le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, ajoutant que toutes les demandes du Hamas n’étaient pas « réalisables ».

La veille, le Hamas a donné une réponse aux médiateurs du Qatar et de l’Egypte à un plan de cessez-le-feu annoncé le 31 mai par Joe Biden, proposé selon lui par Israël.

Le Hamas a appelé à un « arrêt total de l’agression » à Gaza et proposé des « amendements » à la proposition annoncée par le président américain, « notamment un calendrier pour un cessez-le-feu permanent et le retrait total des troupes israéliennes de la bande de Gaza », avait indiqué une source au fait des discussions.

Lire aussi. Trêve à Gaza: le Hamas veut un « arrêt total de l’agression »

En visite de consultation avec le Qatar sur la réponse du Hamas, Blinken a déclaré que le mouvement islamiste palestinien, en guerre depuis plus de huit mois contre Israël dans la bande de Gaza, aurait pu donner un « oui clair et simple ».

Parmi les demandes du Hamas, « certains changements sont réalisables, d’autres ne le sont pas », a déclaré Blinken.

« Je pense que ce fossé peut être comblé », a toutefois ajouté le responsable américain.

« Cela ne veut pas dire qu’il sera comblé car, en fin de compte, c’est le Hamas qui devra décider », a-t-il par ailleurs tenu à souligner. « Plus cela dure, plus les gens souffriront, et il est temps de cesser les marchandages », a-t-il encore dit.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Gaza: Washington s’efforcera de «conclure l’accord» de cessez-le-feu

S'ABONNER
Partager
S'abonner