H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le bras de fer entre autorités marocaines et égyptiennes s’aggrave depuis quelques semaines. Sorti de son silence, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Verte et Numérique affirme être «personnellement» derrière cette «guerre». Détails.

    «Ce sera la guerre ! » a déclaré Moulay Hafid Elalamy, lors de la dernière réunion avec la Commission des secteurs productifs, en faisant référence aux accords de libre-échange conclus avec l’Égypte qui font perdre au Maroc quelque 6 milliards de de dirhams chaque année, selon ses dires.

    Une réunion entre le ministre marocain et son homologue égyptienne a d’ailleurs eu lieu le mercredi 23 juin. Moulay Hafid Elalamy a informé son homologue être «personnellement» derrière ces blocages, qui «ne feront que s’intensifier», si les autorités égyptiennes ne coopèrent pas.

    En effet, selon le ministre «les produits marocains attendent parfois trois mois pour être acceptés par les services de douanes en Égypte, alors qu’eux (les services égyptiens) exigent que leur cargaison soit acceptée en 24h».

    Des conteneurs égyptiens « trafiqués »

    Deux cas récents sont évoqués par le quotidien L’Economiste. D’abord une première livraison de véhicules Dacia bloquée il y a quelques semaine par l’administration égyptienne. Puis le blocage de quelque 350 véhicules de l’usine Somaca, qui seront finalement réceptionnés après une intervention des autorités marocaines.

    D’ailleurs, selon le quotidien, les blocages concernent plusieurs produits marocains, agroalimentaires, textiles et automobiles entre autres.

    En réaction, le Maroc a refusé à son tour d’octroyer le visa à des importations égyptiennes. Le ministre marocain a même ordonné un échantillonnage sur des cargaisons égyptiennes. Résultat ; « sur cinq conteneurs, trois sont trafiqués» et contiennent des produits «made in China», indique le quotidien.

    Devant la Commission, le ministre a fait le parallèle avec la révision des accords avec la Turquie et indique que le Maroc s’apprête à faire de même avec l’Égypte. Moulay Hafid Elalamy affirme dans ce sens qu’une commission, englobant Marocains et Égyptiens, sera formée pour cette révision.

    De plus, le ministre marocain a affirmé que le royaume «reverra tous les accords de libre-échange» qui ne sont pas équitables.

    Share.

    Comments are closed.