Vidéo. El Othmani: «La flexibilité du dirham ne nous a pas été dictée»

Saadeddine El Othmani, chef du gouvernement, a démenti, 30 janvier mardi à Marrakech devant un parterre d’experts internationaux, que le passage du Maroc à un régime de change flexible ait été dicté par une quelconque institution financière internationale.
«Cette décision nationale à laquelle ont contribué les organismes nationaux concernés a été prise après un processus de réflexion qui a duré plus de 10 ans», a déclaré El Othmani lors de la conférence régionale de croissance globale, qui se tient sous le signe « opportunités pour tous: croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe ».


 
Organisée à l’initiative du Fonds monétaire international (FMI), du Fonds monétaire arabe (FMA), du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et du Royaume du Maroc, la conférence régionale de croissance globale de haut niveau, cherche à répondre aux défis qui entravent les politiques de croissance globale, à étudier les mesures à même d’étendre la portée des réformes afin de créer davantage d’opportunités pour les jeunes et les femmes et à examiner la contribution du FMI, du FMA et du FADES à la mise en œuvre des réformes.
Les participants discutent également des politiques favorisant une croissance plus durable et plus intégrée, des opportunités pour tous et des moyens susceptibles de traduire ces mesures en actions pratiques et tangibles.
Des hauts responsables, des entrepreneurs, des universitaires, des jeunes et des représentants de la société civile du monde arabe et d’ailleurs participent à cet événement pour partager leurs expériences et idées sur la création d’emplois.