Une stratégie nationale contre le gaspillage alimentaire au Maroc

à 9:30

Le projet d'élaboration d'une stratégie nationale et d'un plan d'action de réduction des pertes et gaspillage alimentaires (PAG) au Maroc a été lancé en partenariat avec l'Organisation des Nations-Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

Dans un communiqué, le ministère de l'Agriculture et des pêches maritimes annonce vendredi que les résultats attendus consistent en la réalisation d'une étude sur les pertes alimentaires et le gaspillage (PAG) au Maroc pour les sous-secteurs alimentaires clés sélectionnés comme priorité du gouvernement dans le cadre du Plan Maroc Vert, l'identification des principales causes, l'analyse des mesures visant à réduire ces PAG et l'évaluation de leur faisabilité économique, leur acceptabilité à l'égard de la dynamique sociale et de genre ainsi que leur impact environnemental.

Ces résultats serviront à développer une vision et des orientations stratégiques qui vont être déclinées en un plan d'action pour attaquer cette problématique, afin de diviser de moitié les pertes et gaspillage d'ici 2024. 

Au Maroc, cette problématique commence à se poser avec acuité. Les estimations des pertes en post-récoltes des fruits et légumes sont évaluées entre 20 et 40%. Ces pertes sont très élevées et constituent une perte économique importante non seulement pour les agriculteurs, mais pour l'économie du pays en termes de valeurs nutritionnelle, culturelle, de travail, de savoir-faire et de ressources qui ont servi à le produire, estime le communiqué.
Sous la direction de l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), ce projet, qui prendra une année (à partir du 10 juin 2015) est confié à une équipe de consultants nationaux en agronomie, en technologie alimentaire, en techniques de stockage et en agroéconomie et à une consultante internationale sur les pertes et gaspillage. 
Avec l'augmentation de la population mondiale, la lutte contre les pertes et le gaspillage alimentaire constitue un enjeu stratégique. Des études réalisées sur la question ont montré qu'un tiers des aliments produits dans le monde, soit environ 1,3 milliards de tonnes, est perdu ou gaspillé. Un constat alarmant face auquel la FAO a appelé d'urgence les Etats à réduire les pertes et le gaspillage des produits alimentaires, pour lutter contre la faim dans le monde.