Un projet de loi de finances rectificative élaboré dans les prochains jours

Un projet de loi de finances rectificative sera élaboré dans les prochains jours, a annoncé le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, lundi devant les deux chambres du parlement.

« Vu les mutations liées à la conjoncture économique et mondiale née de la crise du Covid-19, et leurs répercussions sur les diverses hypothèses ayant encadré l’élaboration de loi de finances 2020, nous allons préparer un projet de loi de finances rectificative afin d’activer le plan de relance de l’économie nationale », a déclaré le chef du gouvernement devant la séance commune du parlement.

Il a expliqué, à cet égard, que le projet de loi de finances rectificative requiert une visibilité des hypothèses sur lesquelles on devrait se baser à l’échelle mondiale et nationale, qui prennent en considération les prévisions liées à la baisse du taux de croissance, aux impacts de la sécheresse et à la baisse des recettes fiscales, notant que ؤes orientations générales seront fixées pour le présenter au Conseil des ministres, avant sa présentation en Conseil du gouvernement et devant le Parlement.

 

Lire aussi: L’état d’urgence sanitaire prolongé de trois semaines (El Othmani)

 

Ce projet, a ajouté El Otmani, vise la consécration de l’enseignement, de la recherche scientifique, de la santé, de l’emploi et de la protection sociale comme priorités, tout en mettant l’accent sur la transformation numérique, en tant que levier de développement.

« Résoudre les problèmes relevées lors de la crise sanitaire »

Conscient de l’importance des mesures proactives pour l’après-Covid, le gouvernement œuvre pour la mise en place d’un plan ambitieux pour la promotion de l’économie nationale, en tant que levier important pour l’accélération de la reprise de l’activité économique nationale et le renforcement de sa capacité de prospecter l’après-coronavirus, a-t-il dit.

Il a souligné que l’approche adoptée pour élaborer ce projet doit être globale et intégrée, fondée sur des mécanismes horizontaux prenant en compte les spécificités de chaque secteur séparément, ainsi que les facteurs externes, en particulier ceux liés aux chaînes de valeur mondiales et à l’offre et à la consommation nationales.

Le chef du gouvernement a mis en relief l’importance de réfléchir aux mécanismes à mobiliser pour allouer les fonds nécessaires aux entreprises, notamment les petites et moyennes (PME), afin qu’elles puissent reprendre leur activité, évoquant les commandes publiques comme moyen de revitaliser l’économie nationale, en révisant ses priorités et méthodes dans le but de soutenir la production et la consommation locales.

 

Lire aussi: Coronavirus: élaboration d’un projet de loi de finances rectificative

 

El Otmani a confirmé la nécessité de redoubler d’efforts pour résoudre certains problèmes structurels, dont l’importance et l’urgence ont été relevées lors de la crise sanitaire, notamment les problèmes liés au secteur informel et à la protection sociale.

Sur le plan international, ajoute le responsable gouvernemental, le royaume devra s’adapter à la nouvelle configuration des chaînes de valeur mondiales, en attirant à grande échelle des investissements internationaux en recherche de nouveaux centres de production, à proximité des marchés européens et africains.