Uber accusé de profiter de l’attentat de Londres pour gonfler ses prix

38
afp

Pendant la vague de panique qui a secoué samedi soir le centre de Londres, des utilisateurs de la plateforme de VTC ont remarqué une hausse inhabituelle des prix. Une accusation qui a déjà été faite à Uber par le passé.

Le système informatique de Uber UK aurait-il «surréagi» samedi soir pendant les attaques qui ont eu lieu à Londres. Selon de nombreux utilisateurs de la plateforce de VTC, les prix ont étonnamment grimpé durant la vague de panique qui a secoué le quartier de London Bridge. Sur les réseaux sociaux, plusieurs utilisateurs accusent Uber d’avoir «profité» que de nombreuses personnes cherchaient à s’éloigner au plus vite de ce quartier pour gonfler le prix de la course.

Les commentaires ne sont guères reluisants pour Uber. «Grand fan d’Uber mais déçu qu’ils profitent d’une attaque terroriste», tweete par exemple Simon. «Honte à Uber pour avoir augmenté ses prix pour les gens essayant de fuir le centre de Londres. Dégoûtant», se révolte Jamie. «Il est temps que TFL (la société des transports londoniens, ndlr) prenne la bonne décision et bannisse Uber de Londres. Comment peuvent-ils augmenter leurs tarifs dans un tel contexte?», ajoute un autre utilisateur. Capture d’écran de sa facture Uber à l’appui, Amber s’indigne: «Vous allez vraiment multiplier vos prix par 2,1 pendant une attaque terroriste? C’est scandaleux.»

Une saveur de «déjà vu» chez les utilisateurs

Naturellement, cette histoire est un coup dur pour l’image de marque d’Uber. D’autant plus que la firme américaine n’en est pas à son coup d’essai. Il y a deux ans, lors d’une prise d’otages à Sydney, Uber avait également été accusé d’avoir augmenté ses tarifs alors que des utilisateurs tentaient de fuir la zone géographique concernée. Face aux critiques, Uber avait à l’époque remboursé les clients lésés.

Comment est calculé le prix d’une course? «Le prix forfaitaire proposé lors de votre demande de réservation sur uberX reste calculé en fonction du temps et de la distance, en intégrant la tarification dynamique en vigueur au moment de votre réservation. Il prend en compte des données historiques provenant de courses et de conditions de circulation similaires», peut-on lire sur le site d’Uber.

Ce dimanche, sans communiquer officiellement sur l’affaire, Uber a répondu à certains utilisateurs sur les réseaux sociaux, précise le Daily Mail. «Nous avons suspendu la montée des prix dès que nous avons entendu parler de l’incident, comme nous l’avons fait précédemment avec Westminster et Manchester», a précisé la société, faisant ainsi référence aux deux précédents attentats qui ont eu lieu sur le sol britannique. Sans être manichéen, d’autres Londoniens rapportent cependant des services beaucoup plus généreux de la part… des taxis londoniens. Sur Twitter, de nombreux cas de courses «offertes» ont été saluées.

https://twitter.com/Bryn__Phillips/status/871296981607600129?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fsocietes%2F2017%2F06%2F04%2F20005-20170604ARTFIG00103-uber-accuse-de-profiter-de-l-attentat-de-londres-pour-gonfler-ses-prix.php