H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Plus de 55% du secteur du transport routier au Maroc est géré par des personnes physiques. C’est ce qui ressort des chiffres présentés par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau. A cette atomisation s’ajoute d’autres contraintes liées à la prépondérance de l’informel et à la vétusté du parc roulant.

    Malgré les différentes politiques menées par le département de tutelle, le secteur du transport routier au Maroc reste encore très atomisé. C’est le constat qui a été révélé par le ministère de l’Equipement et du transport. En effet, à en croire les derniers chiffres à fin 2020, plus de 55% de l’activité est gérée par des personnes physiques. Pire, même les entreprises opérant sont de petites entreprises qui détiennent, pour la grande majorité, à peine deux véhicules ou moins (86% des exploitants).

    « Malgré les efforts qui ont été consenti, le secteur du transport routier n’a pas réussi à faire émergé des champions nationaux », reconnaît Noureddine Dib, Directeur des transports terrestres et de la logistique au sein du ministère lors d’une intervention dans le cadre de la préparation du prochain Sommet du Forum International des Transports (FIT), dont la présidence a été dévolue cette année au Maroc.

    Qu’est-ce qui explique alors ce décalage ? Essentiellement, la prépondérance de l’informel et la vétusté du parc circulant. Ainsi, pour le seul transport des marchandises, et malgré le l’existence de plus de 95.800 entreprises, plus de 70% d’entre elles opèrent pour le compte d’autrui, une proportion en hausse de 6,9% par rapport en 2019. Cette tendance est également remarqué lorsque l’on s’intéresse au parc des véhicules de transport de marchandises, à peine 26% de la flotte (qui compte 93.252 véhicules), est gérée par ses propriétaires. Un chiffre en baisse de 4,1% en comparaison avec 2019.

    Concernant le parc circulant au Maroc, la moyenne d’âge est de 15 ans pour l’ensemble du parc et peut monter jusqu’à près de 16 ans pour les véhicules utilitaires. A noter que le secteur compte 116.117 entreprises de transport qui ont généré en 2020 près de 5% du PIB et qui font travailler 300.000 personnes.

    Pour rappel, le Maroc est le premier pays arabe et africain à assurer la présidence du FIT pendant la période 2021-2022 juste après l’Irlande et avant le Royaume-Uni. C’est également sous la présidence du royaume que se tiendra la première édition post-covid en présentiel du Sommet après l’annulation de l’édition de 2020 et la tenue en virtuel de celle de 2021.

    Le Sommet se tiendra du 18 au 20 mai 2022 à Leipzig en Allemagne sous le thème du rôle crucial des transports dans toute forme d’inclusion et de développement socio-économiques ainsi que la mis en avant de la sécurité routière à travers la participation de Agence Nationale de la Sécurité Routière (Narsa).

    Share.

    Comments are closed.