Tanger Tech: une contribution de 100 millions DH de la région approuvée

à 12:50
Crédit: DR

Le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé, vendredi à Tanger, à l'unanimité plusieurs conventions visant à renforcer l'investissement et les infrastructures, et à promouvoir l'environnement et l'enseignement supérieur.

Lors de sa session extraordinaire, qui s'est déroulée en présence notamment du président de la région, Ilyas El Omari, et le wali de la région, Mohamed El Yaakoubi, le Conseil a approuvé la contribution de la région à la société d'aménagement de Tanger Tech d'un montant de 100 millions de dirhams (MDH), et ce en vue de promouvoir la réalisation de ce projet visant à augmenter les ressources financières de la région, encourager l'investissement et à mettre en oeuvre le plan régional de développement.

Les membres du Conseil ont également adopté une convention de partenariat pour la réutilisation des eaux usées à l'arrosage des espaces verts et des golfs dans les villes de Tanger, Tétouan, Martil, M'diq, Fnideq et d'Al Hoceima, dans le dessein de généraliser cette initiative dans les autres préfectures et provinces de la région, en vue de préserver l'eu potable et de promouvoir le recyclage des eaux usées traitées.

Concernant les infrastructures, le Conseil de la région a ratifié un accord de coopération avec le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, pour la réalisation des études techniques relatives au dédoublement de la route nationale n2 reliant les villes de Chefchaouen et Al Hoceima sur une distance de 215 km, et livré une recommandation autour d'une étude de projet sur le dédoublement de la route nationale n13 entre Ouezzane et Chefchaouen.

A cela s'ajoute l'approbation un projet d'accord cadre de coopération entre le Conseil et le ministère de l’Energie, des mines et du développement durable, en vue de développer les infrastructures, ainsi que la décision d'activation du rôle de l'Agence de développement régional pour la réalisation des projets, en lui dotant des ressources financières et logistiques nécessaires.

Pour ce qui est de l'enseignement supérieur, le Conseil a décidé d'amender la convention de partenariat avec le secteur de l'enseignement supérieur et de la formation des cadres et l'Université Abdelmalek Essaâdi, en vue de créer un établissement universitaire à Ksar El Kébir.