Le secrétaire d’Etat français à l’Economie et aux finances vante la destination Maroc

1442

Le secrétaire d’Etat français à l’Economie et aux finances, Benjamin Griveaux s’est félicité à l’occasion d’une visite du stand du Maroc au Salon international du tourisme Top Resa 2017, ouvert mardi au parc des expositions de Paris, de la place qu’occupe le royaume en tant que première destination touristique hors Europe pour les Français voyageant à l’étranger, particulièrement en Afrique.

Dans une déclaration à la MAP, Benjamin Grivaux a souligné que le Maroc occupe une grande place dans son cœur, invitant ses compatriotes à « aller découvrir le royaume, l’un des plus beaux pays d’Afrique ».

Le responsable français s’est réjoui, à cet égard, que de nouvelles offres et destinations soient désormais proposées aux visiteurs du Maroc, aux côtés des circuits traditionnels.

Abderrafie Zouiten, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) s’est félicité, pour sa part, que le stand du Maroc, de plus de 250m2, soit le premier à être visité par le secrétaire d’Etat français.

Le niveau et la diversité de la participation marocaine à ce Salon constitue « un avant-goût de ce qu’est notre pays », a indiqué Zouiten dans une déclaration à la MAP, se réjouissant qu' »avec 5 pc des arrivées au départ de la France, notre pays occupe la première destination non européenne des Français ».

Une forte délégation de l’ONMT et de nombreux professionnels représentant l’ensemble des régions du Royaume participent à cette 39ème édition du Salon IFTM Top Resa, un rendez-vous incontournable de l’industrie du tourisme durant lequel la partie marocaine compte assurer une visibilité optimale de son offre.

L’année 2016 a été marquée par une reprise des arrivées à partir de la France et des nuitées qui s’est poursuivie plus fortement en 2017. Ainsi à fin juillet 2017, les arrivées ont enregistré une hausse de 8 pc. Les tendances de réservation pour le reste de l’année s’annoncent bonnes, selon les prévisions de l’ONMT.

Cette tendance haussière s’explique par l’augmentation substantielle de la capacité aérienne vers le Maroc, et par la mise en place de plusieurs actions de communication et de relations publiques assurant une présence régulière dans les médias classiques ainsi que les supports digitaux et médias sociaux, indique la même source.