La Samir victime d’une escroquerie de 240 millions de dirhams

958
©DR

La Samir a été victime d’une grosse affaire d’escroquerie d’une valeur de 240 millions de dirhams de la part de grandes sociétés fantômes.

Dans son édition du mardi 23 mai 2017, le journal Al Masae indique qu’à cet effet, une enquête a été lancée par le vice procureur du roi visant un individu impliqué dans cette affaire. D’après Al Masae, le mis en cause a présenté des documents selon lesquels lesdites sociétés fictives ont pendant une longue période fourni des matières premières à la Samir.

La même source précise que le vice procureur du roi a demandé à l’accusé de dévoiler l’identité des propriétaires de ces sociétés fictives. Le quotidien s’attend ainsi à ce que plusieurs personnalités connues soient convoquées pour les besoins de l’enquête.

L’accusé qui faisait également l’objet d’une enquête de la police judiciaire, ajoute Al Masae, avait également réussi à contracter des crédits d’une valeur de 70 millions de dirhams de la part d’une banque connue, en présentant des documents falsifiés au nom de sociétés dont il n’était pas propriétaire.

Par ailleurs, le quotidien relève qu’un rapport d’expertise commandé par le président du tribunal administratif de Casablanca autour de la situation financière de la Samir a montré que de grandes entreprises ont extorqué à la Samir de grands montants. Le rapport relève aussi que les dettes de la société dépassent 30 milliards DH, sans parler de 1,5 milliard DH réclamé par la direction des impôts dans le cadre d’un rééchelonnement des impôts qui lui sont dus.